Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Limousin-TG.jpg

Des étrennes avant l’heure pour quelques grands groupes industriels !

euro-liasse.jpgLors de la commission permanente du 3 décembre 2012, les élus du groupe Limousin Terre de Gauche (Parti Communiste, Parti de Gauche, Gauche Anticapitaliste) ont une nouvelle fois dénoncé le choix de la majorité régionale d’utiliser l’argent public pour financer des multinationales ou des groupes qui dégagent des bénéfices importants et distribuent des dividendes à leurs actionnaires. Silab, entreprise corrézienne de cosmétique, riche de 6 millions d’euros de bénéfice ces deux dernières années va ainsi recevoir 1,3 millions d’aide régionale… qui viendront s’ajouter aux 4 millions perçus depuis 2003 ! Sothys, autre entreprise de cosmétique corrézienne, dont le chiffre d’affaire dépasse les 60 millions va également bénéficier d’une aide régionale pour la construction d’un nouveau bâtiment. Eurocast Brive percevra près de 150.0000 euros d’argent public pour de nouveaux investissements : l’entreprise a été rachetée en 2009 par le groupe international GMD qui dégage un chiffre d’affaires de 570 millions.


Le cas le plus emblématique est sans doute celui de la multinationale suisse Sulzer. Ce groupe qui emploie 17.000 personnes à travers le monde, a réalisé en 2011 un chiffre d’affaire de près de 3 milliards et a reversé 3 millions de dividendes à ses actionnaires, va empocher, via sa filiale limousine Sorevi Sulzer plus de 200.000 euros d’argent public, au nom de « l’innovation technologique », en bénéficiant au passage des résultats de la recherche menée en partenariat avec un laboratoire public limousin : s’il y a innovation, c’est d’abord dans la manière de récupérer de l’argent public à des fins privées…

Les élus du groupe Limousin Terre de Gauche se sont prononcés contre ces aide sans conditionnalités sérieuses dans lesquelles ils ne voient qu’un effet d’aubaine pour des entreprises qui ont largement les moyens de financer leurs investissements.
Alors qu’au nom de la politique d’austérité menée en France et en Europe on demande à tous nos concitoyens de serrer leur ceinture, est-il acceptable d’utiliser l’argent public des Limousins pour des entreprises qui pourraient sans problème s’en passer ? D’autres choix politiques sont possibles !


Le 6 décembre 2012


Limousin Terre de Gauche apporte son soutien aux salariés d'Albany

Les élus du groupe Limousin Terre de Gauche (PC, PG, GA) au Conseil Régional du Limousin condamnent avec force la décision du groupe Albany de supprimer 75 emplois sur le site de Saint-Junien et apportent leur soutien aux salariés en lutte. Rien, aujourd'hui comme il y a 9 mois, ne saurait justifier ces suppressions de postes alors que l'unité de Saint-Junien affiche une rentabilité de plus de 4 millions d'euros. Tout doit être mis en œuvre pour faire échec à une stratégie où, une fois de plus, la recherche du profit maximum a pris le pas sur les intérêts des salariés et d'un territoire.

Il importe tout d'abord de réunir sans attendre la table ronde demandée par les salariés, réunissant les pouvoirs publics, les élus locaux, la direction et les représentants des salariés afin d'examiner toutes les solutions alternatives au projet injuste de la direction.

Cette situation démontre aussi la nécessité de légiférer pour interdire les licenciements dans les entreprises qui font des bénéfices, comme notre groupe l'avait suggéré lors de la séance plénière d'octobre dernier en déposant un vœu demandant au nouveau gouvernement « d'exclure du champ légal des licenciements économiques ceux effectués dans les entreprises ayant versé des dividendes à leurs actionnaires au titre du dernier exercice comptable. La situation qui prévaut à Albany montre la légitimité et l'urgence d'une telle loi !


Le 24 novembre 2012



Merci Serge des bois


Source

 

Commenter cet article