Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

annulons-dette.png

Manifestation "Annulons la dette"

 Journée mondiale d'action

 Samedi 13 Octobre 2012 à 14 heures

 Paris, Place de la République Dominicaine devant Goldman Sachs près du parc Monceau Métro Monceau

 Pour annuler la dette illégitime,

dans les rues et aux casseroles, citoyens !

La dette c'est du racket !

Fermeture d’écoles et d’hôpitaux, diminution ou suppression d’allocations sociales, hausse de la TVA, pénurie de logements sociaux. De telles politiques d'austérité appliquées depuis des années en Amérique Latine, en Afrique, le sont aussi maintenant dans l'Union européenne. Aucune population n’est ou ne sera épargnée, les plus précaires étant les premiers touchés. La situation est grave : réveillons-nous !

L'austérité serait légitime car la dette viendrait de dépenses sociales trop importantes... En réalité, la dette des États vient du sauvetage des banques privées depuis la crise en 2008 et des nombreux cadeaux fiscaux pour les plus riches et les grandes entreprises depuis des dizaines d'années.

La dette résulte aussi des intérêts élevés que nous payons aux banques privées à qui l'État emprunte pour se financer, depuis que l'État ne peut plus emprunter à la Banque centrale.

La dette publique est odieuse quand on nous dit de la rembourser à ceux-là mêmes qui sont responsable de la crise et n'ont cessé de s'enrichir ces dernières années.

La dette publique n'est pas légitime quand elle nous appauvrit, nous les 99% pour entretenir des rentiers indus et privés.

Payer la dette publique ? C'est encore produire de la dette privée : celle des étudiants, des précaires mal-logés, des malades, des travailleurs, des chômeurs, des agriculteurs, des sans-papiers, toutes celles et ceux qui devront payer le prix individuellement du démantèlement des services publics et des solidarités.

Continuer avec la croissance à tout prix imposée par le chantage de la dette, c'est aussi creuser notre dette écologique, qui, bien plus que la dette publique, est le véritable enjeu du vingt et unième siècle.

Où est la démocratie si l'on ne peut dire NON à ce qui est dans l'intérêt des seuls privilégiés et quand la collusion règne entre eux et ceux qui nous gouvernent ? Où est la démocratie quand tout débat et toute politique à venir sont verrouillés par des traités européens, dont le dernier en date, dit traité budgétaire, est en cours de ratification par nos soit disant "représentants"?

L'annulation de la dette illégitime doit aussi être soutenue dans les autres pays : exigeons que l'État français cesse de racketter d’autres pays au nom d’une dette odieuse qu’ils ont déjà largement remboursée, alors que nous continuons à piller leurs richesses. Ne payons pas la dette illégitime, ni ici ni ailleurs ! La seule dette légitime que nous ayons c’est de répondre à l’appel de l’africain Thomas Sankara pour créer un front mondial contre la dette.

Samedi 13 octobre 2012, journée mondiale d'action ! Paris debout, toutes et tous dans la rue avec nos casseroles, pour une grande manifestation unitaire depuis Goldman Sachs jusqu'au parlement : stop au traité budgétaire européen, annulons la dette illégitime ici et ailleurs.

Après la manifestation, rendez-vous en assemblée pour échanger sur les alternatives et construire des suites communes à la mobilisation.

A l'appel de Démocratie réelle maintenant ! Paris (dit les indignés), Coordination des sans-papiers de Paris, ATTAC France, ATTAC Wallonie-Bruxelles, CADTM, Sud BPCE...

Source : "Réelle Démocratie"

Commenter cet article