Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

La côte de Hollande baisse rapidement. Dix mois après son élection qu'en est-il de la formule racoleuse : « le changement c'est maintenant ? C'est vrai des choses changent et même rapidement mais pas dans le sens qu'il avait promis.


La situation du peuple s'est déjà aggravée à un point tel que les maîtres de l'industrie et de la finance, les patrons du CAC 40 etc. envisagent déjà, pour le cas où... un nouveau changement de l'équipe dirigeante actuelle. Changer de « gérant loyal pour que rien ne change, les capitalistes connaissent la formule et se préparent à la pratiquer une fois de plus si nécessaire. Le répit que les grands groupes capitalistes avaient escompté avec l'élection d'un Président socialiste risque fort d'être plus court qu'ils l'avaient prévu. 


D'où leurs manoeuvres multiples pour hisser progressivement une nouvelle équipe de « gérants loyaux » qui remplacerait le moment venu l'équipe socialiste et consorts actuellement en place.


Changer pour que rien ne change, ils connaissent la formule et sont prêts à la pratiquer une fois de plus. Après l'UMP et le PS reste le FN qui est lui aussi à la solde du capitalisme. A partir de là, il remplit toutes les conditions pour bénéficier du soutien total de l'industrie et de la finance. D'où les manoeuvres actuelles multiples de la force du capital pour hisser progressivement sur le devant de la scène politique Le FN cette autre équipe de « gérants loyaux » qui remplacerait l'équipe socialiste actuelle s'il s'avérait indispensable de le faire. C'et tout le sens des opérations, privées et officielles qui sont entreprises pour assurer la promotion de Marine Le Pen.


Jeudi 21 février 2013, celle-ci a bénéficié de 2 heures 30 sur France 2, où les personnalités qui l'interrogeaient ont évité l'unique question décisive. Pendant plus de 2 heures, il ne fut pas question une seule fois du capitalisme qui règne sur le pays et de sa politique. Ce silence complice lui a permis de défendre, sans être contredite une seule fois « la liberté des entrepreneurs », de se prononcer contre le projet (vite abandonné par Hollande) des 75% d'impôt sur les grandes fortunes, de fustiger les dépenses des communes bien trop élevées, de réclamer l'augmentation du budget de l'armée, etc.


Le capitalisme soigneusement mis de côté, la voie était libre pour Marine Le Pen qui a montré du doigt les seuls responsables (d’après elle) de la situation économique et sociale : les fraudeurs. Qui sont-ils ces « fraudeurs » ? Surtout pas les capitalistes. Ce sont eux pourtant qui chaque année détournent à leur profit plus de 550 milliards d'euros sur plus de 1.000 milliards de richesses produites par les salariés. De ces fraudeurs là il ne fut pas question une seule fois ! D'après Marine Le Pen les seuls « fraudeurs » qui mettent l'économie en danger, ce sont les assurés sociaux qui creusent le déficit de la sécurité sociale, ce sont surtout les immigrés, clandestins ou non, qui creusent « un trou financier béant ». Mais qui fait venir en France les immigrés, clandestins ou non et qui les exploite honteusement ? Ce même patronat dont elle défend si vigoureusement les intérêts.


« Union des patriotes », « rassemblement », répète Marine Le Pen à tout bout de champ. Pour faire quoi, contre qui ? Son « rassemblement » c'est derrière le grand capital qu'elle le veut, c'est contre le peuple. Donc la situation continuera de s'aggraver.

Pour empêcher ça : 


La lutte anticapitaliste de plus en plus large et de plus en plus forte doit grandir. C'est urgent au regard des enjeux considérables auxquels la classe ouvrière, tous les salariés et le peuple sont confrontés. Communistes appelle à l'union, au rassemblement dans les entreprises et dans tout le pays pour la lutte anticapitaliste, contre l'exploitation.

 

Source : site Communistes

Commenter cet article