Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par DIABLO

«Dédiaboliser le Front National », c’est ce que Marine Le  Pen  s’est appliquée à faire pendant les deux heures d’antenne que « France 2 » avait mis à sa disposition à un moment de très grande écoute jeudi dernier.

Ce ne fut pas sans résultat, pourquoi ? Passons rapidement sur le fait qu’elle a soigneusement évité les vociférations paternelles, l’essentiel n’est pas là.

L’essentiel fut qu’en face d’elle il n’y avait personne pour la combattre. Pas plus Rachida Dati, femme de droite et fière de l’être, que Manuels Valls du PS et que les interlocuteurs habituels, Arlette Chabot, Duhamel et compagnie, qu’on rencontre à chaque fois. Deux heures de laborieux échanges au cours desquels les questions décisives engageant l‘avenir du pays furent soigneusement évitées.

Quelles mesures prendre dès maintenant et à plus forte raison en 2012 pour faire reculer le pouvoir de ces grands groupes capitalistes industriels et financiers qui réalisent des profits fabuleux sur le dos de notre peuple ?

Quelles mesures prendre pour doter la France d’une politique de progrès social et économique, d’une véritable démocratie au service de la population ?

Il ne vint à personne l’idée de poser ces questions, curieux non ?

Pas curieux du tout quand on sait que ni les uns ni les autres, de droite ou de gauche, pas plus bien entendu que Marine Le Pen, ne veulent surtout pas changer ce monde capitaliste qui est leur horizon indépassable. Leurs langages peuvent être différents voire très différents mais ce qui demeure c’est qu’ils sont tous pour développer le système capitaliste. Sarkozy ou un (e) autre, qu’importe  pourvu que le système demeure.

« Marine Le Pen a réussi son passage dans l’émission « à vous de juger » sur France2 » a souligné la presse. On réussirait à moins.

Le PS et ses alliés  pas plus que la droite, n’ont aucun objectif de lutte contre le capitalisme, à part une éventuelle victoire de la gauche en 2012. L’ennui c’est que les français sont majoritairement convaincus que la gauche ne ferait pas mieux que la droite si elle revenait au pouvoir. Comme ils ont raison ! Cette gauche, qui n’a rien à leur proposer, s’indigne de voir qu’ils sont plus nombreux à regarder du côté du FN. Mais à qui la faute ?

La politique actuelle qui broie le peuple est de plus en plus rejetée. Les gens veulent que ça change.

Mais pour que ça change  il faut s’attaquer au pouvoir du capital. Ce n’est pas avec ces partis là qu’on va y parvenir.

Il est urgent que se développe dans notre pays la grande force révolutionnaire puissante qui fera reculer le capital et tous ceux qui le servent. C’est à cette tâche que s’est attelé « Communistes » et à laquelle il vous appelle à participer.

Dans la discussion entre gens de bonne compagnie,  qui a suivi l’émission, on relevait deux interventions significatives.

- Celle d’Arnaud Montebourg, socialiste qui est candidat à la candidature à la présidentielle (ouf !) et qui est député de Saône et Loire etc… Montebourg veut créer en France un « capitalisme coopératif ». Voilà qui ne devrait pas effrayer les grandes sociétés capitalistes !

-Celle de Manuel Valls, socialiste, qui est dirigeant du PS, maire d’Evry et député, candidat (voir plus haut). Valls  pense que ce n’est pas en tenant un discours du genre « rompre avec le capitalisme » qu’on changera quoi que ce soit. Sarkozy et les siens doivent respirer !

Source

Commenter cet article