Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel LeDiablo

pantheon.jpg

Martha-Desrumaux.jpg

 

S’il est toujours important de voir des grandes figures au Panthéon, François Hollande a fait un choix politicien de quatre personnalités proches de ses idées: Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle, Pierre Brossolette et Jean Zay.

 


Nous n’avons rien à dire sur ce choix, les quatre ayant été d’imminents-es résistants-es contre le national-socialisme et la droite collaboratrice française, mais quand même, « Moi Président Hollande » a clairement fait un choix de classe, celui pour sa classe.

 


Quand on annonce une telle décision un 21 février, on ne parle pas que de la France et des résistants français, en bafouillant sur le terme étranger. Car si François Hollande a assisté au Mont Valérien, à la célébration émouvante des 70 ans de l’assassinat de 22 des 23 membres du groupe Manouchian dont 21 étaient étrangers… il fallait au minimum qu’il insiste sur ce qu’étaient ces 23 martyrs FTP-MOI, dire qu’ils étaient des communistes et dire que certains étaient des militants de la CGT, au moment où les obsessions néofascistes et le racisme ressurgissent et redeviennent un fléau partout en France et sur ce vieux continent.  

 


Comment peut-on être si franchouillard en parlant des français et être aussi chauvin en parlant des autres, l’année du 100ème anniversaire du début de la boucherie, ordonnée par l’Union Sacrée sociale-bourgeoise en août 1914, quand 600 000 individus ont été « importés » des colonies africaines, asiatiques, des caraïbes et du pacifique, pour servir de chair à canon et de main d’œuvre corvéable à l’arrière du front, pour reconquérir des territoires qu’aujourd’hui il veut transformer en landers.

 


Il y avait aussi un minimum au moment même où la classe ouvrière subie les assauts incessants du capital, qui était d’ajouter à cette liste de quatre noms, une cinquième personne, nominée mais par appelée, celle qui fût une grande camarade, Martha Desrumaux, ouvrière et résistante du Nord, anticolonialiste et antifasciste, syndicaliste et communiste internationaliste, déportée revenue et devenue députée du CNR...

 


Mais Hollande a choisi son camp, celui qu’il entretient à coup de réformes antisociales contre les travailleurs avec l’appui de sa majorité kapo, comme il a choisi de soutenir la partition de la Nation française, comme il a choisi la scission de la Syrie et comme aujourd’hui il a choisi de soutenir les milices fascistes de la Svoboda et le retour de la néo-conservatrice Loulia Timochenko dont les modèles politiques (déclarés) sont Margareth Thatcher, Golda Meir et Condoleza Rice, pour les femmes, et Donald Reagan, Georges Bush et José Maria Aznar, pour les hommes… c’est là tout dire.




Quant aux résistants du groupe Manouchian et les 75 000 communistes et cégétistes de France, FTP et FFI, morts pour notre liberté, et celles et ceux qui en sont revenus par miracle, comme Martha Desrumaux,  ils étaient nos frères et nos sœurs, ils sont et restent nos modèles, et si certains les oublient voire même négligent leur mémoire ou jouent les négationnistes fumeux, nous les ouvriers, nous les travailleurs, nous les communistes éternels, nous ne les oublierons jamais, ils sont dans nos cœurs à jamais ! 

 


«Ouvrière du textile née en 1897 à Comines, décédée en 1982, syndicaliste CGT et organisatrice de la marche des chômeurs en 1933, elle fut en 1936 la seule femme signataire des accords de Matignon. Résistante FTP, elle est arrêtée et déportée à Ravensbrück puis fut adjointe au maire de Lille et députée communiste.

 

 

Cercle Ouvrier du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais                                                                   


Le 22 février 2014



source: http://joukov.eklablog.com/

Commenter cet article