Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

Des centaines de travailleurs des usines Michelin – 2000 d’après les syndicats – ont manifesté hier, mercredi 26 juin, à Clermont-Ferrand à l’occasion d’un Comité central d’entreprise extraordinaire, contre le plan annoncé de restructuration de l’usine de Joué-lès-Tours, comprenant la suppression de 730 emplois. A l’appel des syndicats, 450 salariés de cette usine avaient fait le déplacement, rejoints par des délégations de six autres sites Michelin.

 

La Direction offre – dans le cadre des négociations qu’elle veut poursuivre avec les représentants des syndicats jusqu’en novembre - de muter 480 travailleurs de Joué-lès-Tours vers 14 autres sites sur tout le territoire et affirme sa « volonté d’offrir un accompagnement le plus attractif possible » à ceux qui seraient licenciés. On retrouve ici l’un des dispositifs de l’Accord national interprofessionnel – que CGT et FO ont refusé de signer contrairement à la CFDT mais que le gouvernement a transposé dans la loi – autorisant les employeurs à utiliser les refus de "mobilité professionnelle" pour licencier.

 

« Pas un salarié de Michelin à Pôle Emploi » a commenté Michel Sapin, le ministre du travail, ajoutant que «  l’Etat veillera à la qualité du dialogue social… et à la capacité pour cette grande entreprise d’accompagner les restructurations qu’elle considère comme nécessaires  » sans provoquer de «  casse sociale » ou «  casse locale ».

 

Les salariés refusent massivement licenciements et mobilité. Michel Denis, secrétaire CGT à Clermont a déclaré : «  Non à la fermeture, Oui au maintien de l’emploi », soulignant que les salariés de Michelin supportent d’incessants plans sociaux et que le groupe avait réalisé 2,4 milliards d’euros de bénéfices en 2012.

 

Source POI

 

Commenter cet article