Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel LeDiablo

Les manifestations se répandent dans tout le pays, la colère monte.

 

 

Après la forte mobilisation des enseignants, les cheminots appellent à l’action le 12 décembre 2013. De nombreux travailleurs ont participé à des manifestations le week-end dernier contre les vagues de licenciements massifs dans les entreprises. D’autres s’opposent aux mesures d'austérité, aux augmentations de l'impôt sur le revenu qui frappent des millions de travailleurs, aux augmentations de taxes.

 

 

Les sondages indiquent que les deux tiers de la population sont prêts à rejoindre les manifestations de masse contre les taxes et pour les emplois. Les conditions nécessaires d’une montée de la lutte sont réunies.

 

 

La Fédération CGT de la chimie appelle à un rassemblement de lutte ce jeudi 28 novembre prochain devant Bercy, Plus de 1200 travailleurs de La Redoute ont occupé la place centrale de Lille pour manifester contre 700 suppressions d'emplois. Des centaines de travailleurs de l'usine Goodyear d'Amiens ont occupé et bloqué l'usine menacée de fermeture avec la suppression de 1173 emplois.

 

 

Les sages-femmes sont en grève depuis plus de trois semaines. Six mille d’entre elles ont protesté, autour du ministère de la Santé. Les journalistes de la télévision publique ont également organisé une grève nationale contre un plan de licenciement de 361 emplois

 

 

Le fabricant d'appareils ménagers Fagor-Brandt qui emploie 1870 travailleurs s'est déclaré en faillite. Selon le bilan annuel d’un organisme officiel (Coface), 43 981 entreprises ont déposé le bilan en France au cours des douze derniers mois. Les grandes entreprises, de la Société Générale à Alcatel-Lucent en passant par la Redoute ou Thalès annoncent chaque jour des fermetures de sites et des suppressions de centaines d’emplois.

 

Le recul général des conditions d’emploi se poursuit et s’aggrave

 

 

Le gouvernement socialiste a taillé sur mesure des lois comme l’Ani, pour aider le patronat à exploiter les salariés et à les jeter à la rue quand bon leur semble.

 

 

Le ministère du Travail vient de révéler que le nombre de CDD de courte durée a explosé ces dernières années. En dix ans, le nombre de CDD de moins d’un mois a plus que doublé, passant de 1,8 à 3,7 millions. Dans les entreprises, les travailleurs précaires sont devenus la variable d’ajustement à laquelle on fait appel pour quelques jours.

 

 

 

Le 26 novembre le gouvernement a imposé, par un vote bloqué, sa loi de régression sociale portant sur la réforme des retraites. Celle-ci se traduira par une augmentation de la durée de cotisation, un recul de l'âge de départ en retraite, une diminution des pensions et dès maintenant une perte de pouvoir d'achat des retraités.

 

 

Le gouvernement PS continue à faire passer de nouvelles attaques contre la classe ouvrière et couvre de cadeaux le patronat.

 

 

Dans le quotidien Les Échos, le ministre PS chargé du Budget Bernard Cazeneuve a promis « d'aller plus loin dans les coupes, » et de supprimer encore 3 milliards d'euros du budget public. « Nous avons déjà décidé de 15 milliards d'économies pour 2014… en 2015, il faudra porter notre ambition encore plus loin, et continuer en 2016 et en 2017 ».

 

 

 

Des études qui illustrent la détérioration de la situation : 

Les Restos du Cœur viennent d’ouvrir leur 29ème campagne. Ils s’attendent à accueillir, pour la première fois, plus d’un million de personnes… Six millions d’adultes sont en situation d’« insécurité alimentaire », ils n’ont plus les moyens de se nourrir… Au Secours Populaire les colis alimentaires ont été distribués cette année à 13 % de personnes en plus… l’Unicef révèle qu’en France, un enfant sur six est dans une situation d’exclusion sociale… Selon les chiffres de l’Insee, en 2010, 2,7 millions d’enfants vivaient dans des familles sous le seuil de pauvreté, ce qui représente déjà 19,6 % d’enfants pauvres. Depuis cette date, la situation n’a fait qu’empirer.

 

L’argent existe, dans les coffres-forts des banques et du grand capital

 

 

D’après une étude publiée par Les Échos, la fortune des milliardaires de la planète a doublé depuis mars 2009, passant de 3 100 milliards de dollars à 6 500 milliards. Leur nombre s’est accru de 60 %.

 

 

 

Le capital et son gouvernement refusent le minimum de ce qui est nécessaire pour que les salariés fasse vivre leurs familles. La richesse c’est pourtant eux qui la produisent, mais ce sont les exploiteurs qui se gavent les profits. Oui, il est temps que ça change !

 

 

 

Toutes les forces qui ont soutenu le PS et l'élection de Hollande, préparent les prochaines élections et se mobilisent pour dévoyer le combat. Avec ses déclarations démagogiques, le Front National surfe sur le mécontentement pour le mettre au service du grand capital financier. Tous ont peur que la lutte permette d’ouvrir une perspective de changement réel pour le peuple.

 

 

Rassemblons-nous, c’est urgent, pour lutter, pour mettre un coup d’arrêt à la politique du capital et du gouvernement socialiste à son service, pour imposer nos revendications.


source:http://www.sitecommunistes.org/

 

Commenter cet article