Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

egypte

Le 30 juin 2013, un an après l’investiture du président Morsi, des millions d’Egyptiens sont descendus dans la rue, dans les villes du pays,  pour demander le départ du président en scandant : « Dégage » et « le peuple veut la chute du régime ». Selon une source militaire, c’est la plus grande manifestation de l’histoire de l’Egypte. La plupart des bureaux et entreprises était fermée.

 

 

Non loin du palais présidentiel, 25 000 manifestants islamistes s’étaient réunis pour défendre la légitimité du président. Des heurts violents ont éclaté entre adversaires et partisans de Morsi provoquant, selon Reuters, 7 morts et environ 600 blessés. L’armée s’est dite prête à intervenir si le climat dégénérait et s’est déployée pour protéger les installations vitales du pays.

 

 

La principale coalition de l’opposition égyptienne, le mouvement Tamarrod (rébellion en arabe) a appelé les manifestants à rester dans la rue jusqu’à la démission du régime "dictatorial" de Mohamed Morsi. Le président égyptien est accusé de gouverner au seul profit des islamistes et de laisser l’économie s’effondrer. Tamarrod a lancé un ultimatum au président égyptien. "Nous donnons à Mohamed Morsi jusqu’à mardi 2 juillet à 17 heures pour quitter le pouvoir et permettre aux institutions étatiques de préparer une élection présidentielle anticipée".

 

 

Les partisans de Morsi soulignent qu’il puise sa légitimité dans la première élection libre de l’histoire de l’Egypte. Dans un entretien donné au Guardian, dimanche, en anglais, Morsi a rejeté les appels à la démission. Répondant aux exhortations de B. Obama, il a affirmé que "le dialogue était la seule façon de parvenir à une entente" et qu’elle était "ouverte pour lancer un véritable et sérieux dialogue national".

 

Source POI

Commenter cet article