Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

fralib04.jpg

Dans les années 1980 le secteur industriel assurait 30% de la production de richesses en France pour seulement 13% en 2012. A ce rythme il ne restera plus de secteur industriel dans notre pays à l'horizon 2030. Pour éviter ce désastre qui marquerait le retour à l'esclavage pour longtemps, on doit offrir des perspectives réalistes. Il nous appartient de reprendre en main la politique et l'économie. La relocalisation des activités industrielles est une absolue nécessité. Mais avant de relocaliser, il faut peut-être éviter les délocalisations !

 

Au regard des derniers accords entre "partenaires sociaux", force est de constater que le MEDEF et les maîtres du CAC-40 ont imposé leurs diktats.

 

Il suffit de voir la violence des attaques dans les autres pays de la zone euro, la Grèce, le Portugal, l'Espagne, l'Italie, l'Irlande, la situation sociale en Allemagne (le premier de la classe) n'est pas des meilleures, pour comprendre la potion que veulent nous administrer les maîtres du monde. Ce n'est ni plus ni moins que la fameuse "Stratégie du choc" si bien décrite par Naomi Klein dans son livre éponyme appelé aussi "La montée du capitalisme du désastre". La seule solution mise en avant par l'auteur est la Résistance face à toutes les attaques de plus en plus violentes, menées par les puissants.

 

Ils ne sont pas si puissants. Leur principale faiblesse est notre force. Si nous acceptons de nous coucher, ils deviendront de plus en plus exigeants et de plus en plus violents. Si nous relevons la tête, la peur changera de camp!

 

En France de nombreux conflits sociaux essaient d'enrayer ce processus destructeur. La lueur d'espoir vient de la volonté des travailleurs de s'unir afin d'imposer le "TOUS ENSEMBLE" qui seul fera reculer les puissants.

 

L'association "Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR" organise le lundi 11 février 2013 la projection du film relatant le combat des Fralibs contre la multinationale UNILEVER. Le débat sera assuré par le producteur du film et par des ouvriers de cette entreprise. Ces derniers luttent depuis deux ans et demi pour maintenir l'emploi dans l'usine de Gemenos. Le combat courageux qu'ils mènent est le combat de tous les travailleurs de notre pays. Ils essaient de résister à la logique actuelle du profit maximum. Comprenons bien, même si les bénéfices sont là, les dirigeants veulent augmenter davantage le taux de rentabilité en supprimant des emplois et en délocalisant la production.

 

Cela vaut la peine d'écouter et de rencontrer ces travailleurs courageux.

 

La meilleure façon de les aider dans ce combat inégal est de venir les soutenir.

 

Il est important de faire connaître leur combat le plus largement possible.

 

Il faut les aider à gagner la bataille de l'emploi car les derniers accords signés entre le Medef et certaines centrales syndicales ne laissent rien augurer de bon.

Lundi 11 février 2013 de 18h à 21h 

aura lieu la projection/débat du film sur

 

la Résistance des travailleurs de FRALIB pour conserver leur outil de travail.

 

Maison des Associations de Nice Garibaldi, 

7 ter place Garibaldi à Nice.

 

 

C'est le combat pour sauver leur entreprise rentable.

 

La logique financière a décidé de fermer

cette unité en France pour la délocaliser en Pologne.

 

Le film est:

 

"POT DE TERRE CONTRE POT DE FER"

de Claude Hirsch.

 

Seront présents pour animer le débat,

 

Le réalisateur et des ouvriers de FRALIB.

 

Venez nombreux! Faites circuler l'information!

 

 

 

« Nous ne laisserons pas partir le thé ELEPHANT de Provence

Le thé ELEPHANT est né à MARSEILLE il y a 120 ans. »


 Source : Comité pour une Nouvelle Résistance  


Commenter cet article