Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Au début du printemps 2012, alors que les « grands » partis de la gauche établie n'’avaient en tête que les élections, le PRCF lançait avec ses moyens modestes mais avec toute la détermination de ses militants une campagne pour une manifestation unitaire et plurielle contre l'’Euro, contre l'’Union européenne, pour l'’indépendance nationale, le progrès social et la coopération internationale entre les peuples. Nous souhaitions notamment que cette campagne fasse référence à la grande campagne communiste et républicaine menée en septembre 1992 pour le Non au traité de Maastricht portant création de l'Euro. Rappelons que septembre 2012 coïncide également avec le 220ème anniversaire de la bataille de Valmy, acte révolutionnaire fondateur s'’il en fût de la République Française.

 

Nous nous réjouissons qu’'aujourd’hui, à l'’initiative du POI et sous des formes qui appartiennent à toutes les organisations signataires de cet appel, des organisations telles que le POI, le MPEP, la Gauche communiste, appellent ensemble à une manifestation unitaire contre le Traité scélérat dit TSCG, qui vise à abolir la souveraineté budgétaire de notre pays, à mettre tous les pays d’Europe sous la tutelle de la Banque de Francfort et à imposer l’'austérité à perpétuité. Nous espérons que toutes les organisations communistes qui, comme nous, se prononcent contre l’'UE et l’'Euro, participeront à cette action, ainsi qu’'un maximum de syndicalistes, de travailleurs et de patriotes républicains et progressistes. Bien entendu, pour notre part, nous concevons la bataille contre le TSCG comme un élément de la campagne permanente pour que la France sorte de l'’UE, étape incontournable de la lutte contre la domination des monopoles capitalistes, pour l'’indépendance nationale et pour la transformation socialiste de notre pays.

 

Le Pôle de Renaissance Communiste en France

 

Voici le texte commun à diffuser très largement :

 

NON A LA RATIFICATION DU TSCG ! 

 

Réunis le 21 août suite à la proposition de rencontre adressée par le POI à toutes les organisations et partis du mouvement ouvrier et démocratique, nous, POI, M'PEP, Gauche Communiste du PCF, PRCF constatons qu'il y a urgence.  Le président François Hollande a annoncé son intention de faire ratifier dans les plus brefs délais le TSCG de Sarkozy-Merkel. Le Parlement pourrait être saisi avant la fin du mois de septembre.  Il faut empêcher la ratification de ce traité, car ce serait un pas supplémentaire dans le démantèlement de la démocratie, dans la remise en cause de la souveraineté du peuple et des droits sociaux.  Il y a urgence. Dans tout le pays, des initiatives sont prises, des comités se forment, des appels sont lancés pour bloquer la ratification. Au plan national, des organisations politiques, syndicales, associatives, des élus, des responsables politiques prennent position.  Il est urgent que sans préjuger du point de vue des uns et des autres sur l'’Union européenne, ses traités successifs, toutes ces initiatives puissent converger dans l’'unité sur un mot d’ordre : non à la ratification !  C'’est pourquoi nous soumettons la proposition d’une manifestation nationale contre la ratification avant le vote au Parlement. Cette proposition n'est contradictoire à aucune autre.  Nous soumettons cette proposition à tous ceux qui, sous des formes diverses, organisent des assemblées, des réunions publiques, des initiatives dans toutes les villes et départements du pays.Nous la soumettons à toutes les organisations et partis du mouvement ouvrier et démocratique, à tous les responsables qui se sont prononcés les uns pour un référendum, les autres pour d'autres initiatives mais tous contre la ratification du pacte budgétaire,  Nous proposons qu’une nouvelle rencontre ait lieu après l'’annonce du calendrier gouvernemental (qui devrait intervenir le 22 ou le 29 août).  Nous proposons de mettre à la disposition de tous une lettre argumentée en direction des parlementaires pour qu'ils refusent de ratifier le TSCG.

 

Commenter cet article