Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

cevenol-10-11-2012

Dix ans après la suppression du train de nuit Paris - Clermont Ferrand - Nîmes, son homologue de jour est devenu le train-peau de chagrin le plus célèbre de France.

  • Peau de chagrin de l'origine-destination : à sa meilleure époque, "le Cévenol" comportait des voitures directes Paris - Clermont Ferrand - Nice. Dés le mois de  , "le Cévenol" n'assurera plus que la relation Clermont Ferrand - Nîmes. Sans correspondance véritable à Nîmes. Difficile de faire moins.

  • Peau de chagrin de la composition : les rames de dix voitures et plus ont fait place à des convois de moins de cinq voitures.

  • Peau de chagrin des temps de parcours : en raison d'un entretien insuffisant de la ligne des Cévennes, la vitesse-limite, sur certains tronçons, ne dépasse pas 40 km/h.

  • Peau de chagrin des jours circulés : du fait de travaux programmés ici ou là, des tronçons de la ligne des Cévennes restent fermés de longues semaines, empêchant de facto la circulation du "Cévenol". Les grèves à répétition, la suppression du convoi pour des raisons d'indisponibilité de matériel ou de personnel, font le reste.

  • Peau de chagrin de l'exactitude : lorsqu'il roule enfin, "le Cévenol" est souvent (très) en retard.

  • Peau de chagrin de la communication : des fiches horaires déficientes et un site internet "orienté", non seulement n'informent pas la clientèle de l'existence d'une relation directe entre l'Auvergne et le Midi, mais l'en détournent au prix de parcours plus longs et plus coûteux.

    La SNCF a clairement décidé de se débarrasser des Trains d'Equilibre du Territoire (TET) sur les lignes régionales. Ces dernières ne l' intéressent que dans deux circonstances. Avec les TER d'une part, car leur exploitant, en situation de monopole, a toute latitude pour étrangler financièrement les Régions, autorités organisatrices. Avec les travaux d'autre part, car la maîtrise d'œuvre autorise de juteux profits, proportionnels au montant des devis qui s'envolent d'année en année. On comprend que la SNCF redoute la concurrence sur les liaisons domestiques et s'accroche à son statut de gestionnaire d'infrastructure délégué.

    La descente aux enfers des TET du Massif Central se confirme avec la limitation, au service 2013, du TET Bordeaux - Lyon au parcours Bordeaux - Limoges. Corrélativement, la section Saint Germain des Fossés - Gannat va se retrouver au chômage technique, sans aucune circulation commerciale. Plus besoin d'invoquer des raisons de sécurité pour "suspendre" une ligne. Désormais, le combat cesse faute de combattant. Et tant pis pour les Montluçonnais!                                                                                                                                                                                                    

 Plus d’informations ici

 

 

 

 

Le site de l’association des élus pour la défense du « Cévenol » 

 

 

Info tranmise par Henri

Commenter cet article

Henri 10/11/2012 14:53


la bataille du rail ne fait que commencer! la résistance pour les services publics aussi !


à+


Henri

caroleone 09/11/2012 21:32


Bonsoir Diablo,


 


Que veux-tu, y en a plus que pour la vitesse, la course au temps et au fric, les performances et les trains comme les vieux humains, quand ils ne peuvent plus suivre on les mets au placard.


Et pourtant, les petits tortillards et les vieilles michelines étaient folkloriques, certes on arrivait souvent en retard et en dormait tranquille. Quand j'étais jeune et que j'allais en pension,
souvent quand on était dans la micheline, il y avait un côté folklo qui nous est arrivé quelques fois : comme le train express sur Dieppe passait juste avant le nôtre, parfois des gens avaient
décidé d'en finir avec la vie en sautant devant l'express. Et nous on arrivait cahin-caha pour assister à  la recherche des morceaux des malheureux. Une fois, ils ont retrouvé un bras perché
dans un buisson, je m'en souviens bien du bras que le gars a ramené sous son bras et de mon pote à côté de moi qui est tombé dans les pommes avec sa guitare par-dessus tête, keuj savais même pas
quoi faire !!


C'était le bon vieux temps.


Voilà, c'était une partie de l'histoire de Cosette, j'espère que tu les mets de côté, ça te fera un petit journal à lire très bientôt.


 


Bises du soir endiablé


 


caro

DIABLO 09/11/2012 22:58



Bonsoir Caro,


Nous on continue à se battre pour une société où il fera bon vivre. Utopistes non ! Réalistes c'est sûr : on
ne lâche rien ben on a pas le choix sinon on crêve.


Garderem lou moral !


Bises


Diablo