Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

 

polex.jpg

Le 15 septembre 2012 à la Fête de l’Humanité, des militants venus de diverses régions de France, rassemblés sous le sigle « Pour les assises du communisme » organisaient un débat sur le thème « Les nouvelles guerres coloniales de l’impérialisme occidental et de la France en Afrique et au Moyen-Orient ».
 

 

Divers intervenants (PC du Bénin, PADS Algérie, une militante de Chypre, un ethnologue spécialiste du Sahara), se sont succédés en dénonçant les dangers de guerre liés dans ces régions du monde aux ingérences occidentales. A l’initiative du Collectif communiste Polex, les participants au débat ont approuvé le texte ci-dessous d’une lettre ouverte aux autorités françaises.
 

 

Devant l’imminence des dangers de guerre, nous proposons à chaque citoyen épris de paix et du droit des peuples à choisir eux-mêmes leur destin, de l’envoyer signée à :
Monsieur le Président de la République,
Palais de l’Elysée,
58 rue du Faubourg Saint Honoré
75008 PARIS
et à :
Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères,
37 Quai d’Orsay,
75351 PARIS 07SP

NB : Les lettres adressées au Président de la République ne s’affranchissent pas.

-------- Texte à recopier et à envoyer -------

Monsieur le Président de la République, Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères,

En tant que citoyens soucieux du prestige de la France dans le monde, nous attendons que vous répondiez à la volonté de paix de ceux qui vous ont mandatés, au lieu de chausser les bottes du va-t-en-guerre impérialiste Sarkozy.

Non, messieurs Hollande et Fabius, ce n’est pas à l’OTAN, aux dirigeants occidentaux et aux Émirs du Golfe de choisir les dirigeants de la Syrie, mais aux seuls Syriens, sans ingérence extérieure.
 

Non, messieurs Hollande et Fabius, l’atroce guerre qui ravage la Syrie n’est pas uniquement une lutte armée entre le pouvoir d’El-Assad et ses opposants, mais une ingérence inacceptable de puissances extérieures, les USA, la Turquie, Israël, le Qatar, l’Arabie Saoudite et, malheureusement, la France, qui fournissent aux insurgés de l’argent, des armes, des mercenaires et une aide logistique et technologique, souvent camouflée en acte humanitaire, y compris quand les dits insurgés relèvent du terrorisme islamiste.

Oui, messieurs Hollande et Fabius, il est temps de revenir à la raison, et à l’héritage de Jaurès, dont vous vous réclamez, et au droit de chaque nation de disposer d’elle-même, sans ingérence de puissances étrangères, comme le prescrit la Charte de l’ONU de 1948. Imposer en Syrie, comme vous l’avez proposé, une zone d’interdiction aérienne, serait un acte de guerre et d’agression contre un pays indépendant, aux conséquences imprévisibles.

Non, messieurs Hollande et Fabius, le matraquage télévisuel qui impose au public français une version des faits exclusivement favorable aux insurgés et des accusations rarement étayées contre le gouvernement syrien, ne justifie en rien cet alignement sur l’impérialisme étasunien et l’aventurisme à la Sarkozy.

Nous attendons de vous le changement que vous aviez annoncé, une rupture claire avec la diplomatie guerrière du Président précédent, qui a utilisé l’armée française pour imposer à la Libye et à la Côte d’Ivoire des gouvernements soumis à l’Occident, qui a aidé les séparatistes touaregs à amputer le Mali de sa partie nord, avec l’aide des intégristes soutenus par les Émirs du Golfe.

Nous exigeons de la France que le suffrage universel vous a confiée, qu’elle affirme haut et fort sa volonté de paix, son refus de participer directement ou indirectement à toute ingérence impérialiste, aux aventures militaires projetés à Washington, Tel Aviv, Dubaï ou Abidjan au Sahara malien, en Syrie, Iran, etc. Nous attendons de votre part une condamnation ferme de l’annonce faite par les autorités israéliennes de bombarder l’Iran cet automne, au risque de déclencher ainsi un conflit mondial.

Veuillez croire, Monsieur le Président, Monsieur le Ministre, à nos sentiments républicains.

Commenter cet article