Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

ecole-medef.jpg

Elle ne date pas d’aujourd’hui. Lancée il y a quinze ans par François Fillon, ministre de l’Education du gouvernement Chirac elle se poursuit sans discontinuer avec Sarkozy et Hollande avec une accélération depuis 2012.


Il s’agit d’une vieille revendication du patronat qui trouve que les programmes et les professeurs de l’Education Nationale présentent les entreprises sous un jour « défavorable » alors qu’ils ne font que de donner une certaine réalité en qualifiant l’entreprise comme un lieu d’exploitation et d’aliénation des salariés. Intolérable pour le patronat et le gouvernement qui depuis 2012 travaillent main dans la main avec le Medef à corriger cet état.


Le 17 novembre 2014 est le coup d’envoi de la quinzième édition de la semaine école-entreprise. Elle doit faire le point sur la décision du socialiste Peillon qui dans la loi de refondation de l’école de juillet 2013 a mis en place un  « parcourt individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel ».  Des expériences doivent être menées dans plusieurs académies dès janvier avant de les voir généralisées à l’ensemble de l’Education Nationale en 2015. C’est ce que voulait Hollande qui déclarait en 2013 « Stimuler l’esprit d’entreprendre dans notre pays, c’est d’abord le rôle de l’école » Dans une lettre aux recteurs la ministre actuelle de l’Education précise que cela vise « à développer les compétences pour entreprendre » Du pur  Gattaz.


La mise en œuvre de ces orientations va vite. Le 3 décembre 2014 le Conseil Supérieur des Programmes présentera le contenu des « parcours ». Un groupe de travail présidé par M. Pébereau (1) ex-Président de BNP Paribas a fait ses recommandations. Il propose que la vie économique « serve de support dès le primaire afin que les élèves se familiarisent de manière précoce avec le monde économique » Les futurs enseignants devront effectuer un « stage ou une période en entreprise ». Les chefs d’établissements et corps d’inspection se verront proposer des stages d’une durée plus longue. Et pour être certain de l’application les auteurs précisent que le rapprochement école- entreprise fait « partie des objectifs inscrits dans leur lettre de mission ».


Le texte du socialiste Peillon transforme les enseignants en propagandistes des théories patronales visant à faire accepter à nos enfants la dictature du capital, le chômage, les bas salaires, la précarité. Pas de salut en dehors de l’entreprise. Il faut accepter son sort,  les luttes pour changer sont inutiles etc. Un lavage de cerveaux dans les règles dès le primaire.


Pour ne pas prendre position un dirigeant du SNES- FSU déclare : Pour l’instant on ne sait pas grand-chose. On en sait pourtant assez pour voir où va conduire cette politique. Le patronat n’a jamais fait mystère de sa volonté de mettre l’ensemble de la société, y compris l’éducation, a son seul service pour toujours plus de profit.


Communistes appelle les enseignants, les parents à faire barrage par l’union et l’action à cette volonté patronale. 

 

(1) M. Pébereau est l’ex PDG de BNP Paribas. Avant cela il  a travaillé avec Valéry Giscard d’Estain, avec Pierre Mauroy Premier Ministre socialiste (1981-84). Il est aujourd’hui en retraite mais membre de 12 Conseils d’Administration dont Airbus, AXA, Galeries Lafayette et biens sur de multiples filiales de la BNP. Il vient d’être mis en examen- avec deux autres dirigeants de BNP- pour délit d’initié. 

 

source: www.sitecommunistes.org

Commenter cet article