Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

Optimum Call Dieppe: lorsque les "entrepreneurs" arnaquent le gogo sans entrave

optimum- Call Dieppe

Optimum Call à l'époque où les "entrepreneurs" recevait 23 000 euros de subvention de l'Agglo-de-Dieppe pour "créer" 45 emplois... qui ne seront jamais plus d'une douzaine (de "stagiaires")
(photo Les-Informations-dieppoises)

*****

On nous assène en permanence, dans les médias, qu’il serait bien d’entreprendre; que le monde de l'entreprise serait un monde de "bisounours"; que les entrepreneurs devraient donc pouvoir "entreprendre sans entrave", pour... "créer des emplois".

L'affaire d'Optimum-Call de Dieppe montre qu'il y aurait pourtant lieu de se méfier des "entrepreneurs", si l'on ne veut pas se faire rouler dans la farine.

 

L’entreprise Optimum Call Dieppe vient de mettre la clé sous la porte après avoir bénéficié d’un local gratuit sur la zone Eurochannel, et touché 23 000 euros de subvention de l’Agglo de Dieppe pour à peine six mois d’existence.

 

C'est au début 2014, qu'Optimum Call Dieppe a « entrepris, sans entrave », de faire la cour des élus de l'agglo pour avoir des subventions. Leur projet annoncé était la création d’un « centre d’appel ». Évidemment, l’annonce de la création d’un centre d’appel ça fait rêver, car un vrai centre d’appel (en 2014) c’est au minimum 300 emplois ; et, dans une région que le chômage gangrène, 300 emplois cela ne laisse pas indifférent.

 

Déjà les élus auraient pu immédiatement s'inquiéter, car la société ne promettait de n'embaucher dans leur "Centre d'appel" que 45 CDI, et encore... progressivement, et encore... après quelques mois de formation.

Mais les patrons furent accueillis à bras ouvert par les responsables de l’Agglo, auquels ils avaient fait miroiter une perspective de chiffre d'affaire de 1,8 million d’euros. ("On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre" dit le proverbe)

 

En réalité ce qu’Optimum Call annonçait vouloir installer, n’était évidemment absolument pas un centre d’appel. Commençant avec 12 stagiaires — qu'ils renouvelèrent semble-t-il 3 fois —, il s'agissait tout juste un petit standard téléphonique, plus petit que le Service client Orange du Val Druel, en fait un petit centre de formation ambulant. Car, en dessous de 300 emplois, tout le monde sait que le terme de Centre d'appel est abusif !

 

Et, non seulement les emplois promis n’ont pas été créés, mais les deux actionnaires de cette petite entreprise étant en même temps les propriétaires d’une société de formation, ils ont touché directement les 80 000 euros  de subventions de Pôle Emploi pour former... de futurs chômeurs,... tout en faisant du chiffre d’affaires pendant la formation des salariés.

 

Il semble qu'Optimum Call n’en était pas à son coup d’essai : il avait tenté la même démarche dans la région de Périgueux en février 2014, mais à l’époque le conseil d’Agglo du Grand Périgueux avait fait marche arrière, et échelonné le versement des subventions (au total 30 000 €) sur plusieurs années, trouvant que « Tout n’était pas clair ». Là aussi on avait annoncé aux élus, le même chiffre qu'à Dieppe: la création de 45 emplois; hasard ?

 

Soyons assuré que ces affairistes vont sans doute continuer leur petit trafic ailleurs, c'est à dire à faire travailler des employés payés parPôle Emploi — sous prétexte de formation — tout en touchant des subventions publiques.

Mais "c'est la mode" ! Pourquoi s'en priveraient-ils, puisque même du plus haut de l'État, encouragé par le Medef, on habitue les entrepreneurs à recevoir des subventions sans aucun contrôle ?

 

N'est-ce pas, par exemple, la logique qui prévaut avec le CICE ? Le fameux "Crédit d'Impôt Emploi Compétitivité", on nous avait dit "c’est pour l’emploi", mais on les attend toujours ! Et le gouvernement a interdit tout contrôle des fonds versés ! "Prenez, prenez, et faites en bon usage...": En conséquence les dividendes des actionnaires ont explosés en 2014, le CICE servant de pompe à fric venant de nos impôts pour engraisser les gavés ! Et soyons assurés qu'ils vont bien fêter cela à la Bourse, et "au champagne", le 31 décembre 2014 !

 

A la CGT, nous savons que le monde de l'entreprise n'a rien d'un monde de bisounours. "Les affaires sont les affaires", n'est-ce pas ? Nous prétendons donc, et depuis longtemps, qu'il faudrait contrôler les subventions publiques que l'on verse aux entreprises.

D'autant qu'un rapport récent de l’Inspection générale des finances (IGF, 2013) a estimé le montant des aides publiques versées par l’État central et les collectivités locales bénéficiant aux acteurs économiques à 110 milliards d’euros, soit 1600 euros par habitant (en comptant aussi les enfants) !!! Énorme !!!

 

La petit arnaque Optimum Call n'est donc qu'une goutte d'eau dans un océan de subventions, qui ne créent aucun emploi, mais enrichissent toujours les mêmes.

 

 

source: le blog de l'UL CGT de Dieppe



 

 

Commenter cet article