Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

israel-palestine.jpg

Mazin Qumsyieh : « En ce 64ème anniversaire de la Nakba, nous portons le deuil du nettoyage ethnique qui a débuté en 1948 et qui continue aujourd’hui par des transferts subreptices, des démolitions de maisons, la confiscation de terres, etc. Mais nous célébrons aussi une résilience et une réussite étonnantes du peuple palestinien autochtone, dans des conditions incroyablement défavorables ».

Mazin-Qumsiyeh.jpgMilitant palestinien et propagandiste de la résistance populaire non violente, Mazin Qumsyieh, basé à Bethléem, nous rappelle qu’il ne faut pas voir le verre uniquement « à moitié vide », quand il est question de la Palestine.

Il énumère les succès enregistrés grâce à cette résistance extraordinaire et multiformes comme vient de le montrer l’action exemplaire de grève de la faim des prisonniers palestiniens.

 

« Nous venons tout juste de fêter le succès d’une grève de la faim menée par plus de 1 600 prisonniers politiques, en dépit de tentatives pour étouffer cette histoire dans les médias occidentaux sous domination sioniste. Les captifs ont réussi à obtenir une partie de leurs droits fondamentaux, parmi lesquels celui de recevoir des visites de leur famille et qu’il soit mis fin à l’incarcération en isolement.


-  Nous sommes 11,5 millions, et alors que la plupart d’entre nous sommes des personnes réfugiées et déplacées, nous demeurons fermes, pleins d’espoir, et reliés entre nous. Grâce à cette persévérance, et maintenant à internet et aux moyens modernes de communication, même les débiles tentatives pour nous isoler les uns des autres ont échoué. Des milliers de Palestiniens continuent à se rendre à leur capitale Jérusalem sans autorisation israélienne. Des milliers sont en connexion avec les zones occupées depuis 1948, de part et d’autre de la Ligne Verte.


- Nous continuons à être la population la plus éduquée du Moyen-Orient, avec le taux le plus élevé de diplômés de l’enseignement supérieur. Nous possédons désormais 12 universités en Palestine occupée. Samedi dernier, nous avons tenu à Bethléem le second congrès international de recherche biomédicale, mettant en évidence une activité scientifique qui rivalise avec celle que mènent des pays dotés d’une longue tradition de recherche. Ce qui est miraculeux, compte tenu des conditions qu’impose l’occupation.


- Nous restons le peuple qui a contribué à développer le monde arabe et même qui lui rappelle son unité et sa destinée commune. Mais plus encore, c’est notre résistance qui a protégé nos frères arabes des plans sionistes initiaux d’un empire s’étendant du Nil à l’Euphrate. Nous restons l’obstacle majeur à la victoire du projet sioniste et raciste.


- Nous avons une étonnante histoire de 130 années de lutte contre le projet colonial (concocté par les sionistes et leurs appuis occidentaux) qui dans l’histoire a été le mieux financé, le plus organisé et le plus soutenu.


- Nous avons, dans l’histoire des luttes anticoloniales, les campagnes les plus dynamiques, de boycotts, désinvestissements et sanctions (BDS). En moins de 7 ans, nous avons réalisé beaucoup plus que ce qui a été accompli par BDS en aucun autre endroit (y compris durant 25 années en Afrique du Sud).


- La Palestine reste le lieu où des gens de religions différentes ont vécu ensemble et sans ségrégation dans le même voisinage, jusqu’à l’arrivée de sionistes européens, qui ont recréé des ghettos pour les Palestiniens (musulmans et chrétiens), et pour les Juifs, un vaste ghetto nommé Israël. Les cloches des églises et l’appel du muezzin à la prière continuent à pénétrer profondément dans nos âmes, en dépit des tentatives sionistes de les réduire au silence (par exemple par le nettoyage ethnique et la destruction de 530 villages et villes).


- Nous enseignons à nos enfants que le racisme et les notions de peuple élu sont aberrants, et ils grandissent dans la croyance que nous pouvons encore avoir une nouvelle Palestine qui sera comme l’ancienne : multiethnique, multireligieuse, multiculturelle et belle.


- Les Palestiniens ont inspiré des militants à travers le monde entier. Les sondages révèlent une grande sympathie pour notre cause parmi les gens ordinaires. La Palestine est maintenant une cause célèbre pour ceux qui luttent contre l’oppression. Nelson Mandela lui-même a déclaré que l’Afrique du Sud ne sera pas pleinement libre avant que la Palestine soit libérée. Selon les enquêtes d’opinion, une majorité en Europe occidentale perçoit à juste titre Israël et les USA comme les deux dangers majeurs pour la paix dans le monde. Des milliers d’internationalistes nous ont rejoints localement dans la lutte. Israël en est devenu paranoïaque à l’égard de toute visite de solidarité avec les Palestiniens, mettant du même coup en évidence sa nature d’apartheid raciste.


Nous sommes reconnaissants envers tous ceux qui contribuent à façonner un meilleur avenir pour tous. Je suis sûr à 100% que notre Nakba prendra fin, que les réfugiés reviendront, qu’adviendront la liberté et l’égalité, et que les Israéliens seront eux aussi libérés de leur rôle d’oppresseurs et de colonisateurs, pour s’intégrer dans le tissu d’une nouvelle et meilleure Palestine. Nous pourrons dès lors devenir une « lumière parmi les peuples ».

Mazin Qumsiyeh, PhD

A bedouin in cyberspace, a villager at home

http://qumsiyeh.org

(Traduit de l’anglais par Anne-Marie PERRIN pour CAPJPO-EuroPalestine)

Source : http://popular-resistance.blogspot....

Source : « Euro-Palestine »

Commenter cet article

Henri 21/05/2012 21:31


un lien utile: http://www.bdsfrance.org/  pour rappeler à tout le monde que Israel exerce un régime d'apartheid envers les palestiniens et les
citoyens arabes israeliens 


popularisons le boycott des produits israeliens, surtout ceux produits dans les territoires occupés


 


voilà aussi le mot de remerciement des camarades palestininens prisonniers en grève de la faim pendant quasiment un mois, exigeons leur libération:




Les prisonniers du FPLP dans les prisons israéliennes, ont exprimé dans un


communiqué leur reconnaissance envers l'ensemble de peuple palestinien


et les mouvement populaires arabes et internationaux de solidarité avec la grève


de la faim des prisonniers palestiniens. Le vaste soutien populaire à la grève a été


une des principales causes de la victoire du combat des prisonniers, disent-ils. 

Ils affirment que cet acquis dans la lutte pour les prisonniers sera un moteur


pour la lutte de notre peuple pour tous les combats essentiels de notre


cause : la lutte pour le droit de retour, la démantèlement des colonies, ..etc. 

Ils ont dédié cette victoire aux mères et femmes des prisonniers qui passent leurs vies


dans les sit-in de solidarité avec les prisonniers. Ils espèrent que la mobilisation


du mouvement de solidarité avec leur combat va continuer pour d'autres luttes


pour la cause palestinienne. Ils ajoutent que la seule voie pour le peuple


palestinien consiste à serrer les rangs en étant tous unis face à la politique


d'agression [de l'ennemi sioniste]. Cela ne serra possible qu'en mettant fin à la


division absurde entre les palestiniens et en reconstruisant un projet de libération


nationale visant à la réalisation de tous les droits de notre peuple. 


Source (en arabe) : http://www.pflp.ps/news.php?id=2328 
Traduit/ résumé par le Collectif Georges Habach 
19 mai 2012