Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

musee-jeu-paume.jpg

Un communiqué de l’UJRE

Un musée a le droit d’accueillir

l’œuvre d’une artiste palestinienne

A la suite d’une dénonciation par le CRIF d’une exposition au Jeu de Paume des travaux d’une artiste palestinienne accusée d’apologie du terrorisme, l’exposition est l’objet de diverses violences. Le CRIF a beau condamner ces violences, il en est l’inspirateur.

 

Alertes à la bombe, menaces de mort, nervis essayant de pénétrer de force dans le musée, pourquoi une telle complaisance de nos dirigeants face à ces actes terroristes parce qu’un musée accueille l’œuvre d’une artiste palestinienne internationalement reconnue ?

 

Le Monde, la revue Paris-Art, l’Humanité, Médiapart s’indignent à juste titre.

 

La ministre de la culture, Aurélie Filipetti ne semble pas comprendre la gravité de ces méthodes.

 

Le Bureau de l’UJRE réuni ce jour vous propose de signer la pétition de soutien (voir texte et lien ci-après) et de préciser, si vous êtes de nos adhérents, votre qualité de membre de l’Union des Juifs pour la Résistance et l’Entraide.

UJRE

Paris, le 27 juin 2013

 

L’UJRE, issue du mouvement de résistance « Solidarité » naît en 1943, dans la clandestinité, dans et par la Résistance à l’occupant nazi

 

 

Site de l'UJRE

Commenter cet article