Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

 jean-jacques-karman.jpg

Intervention de Jean-Jacques Karman
Conférence nationale du PCF des 8 et 9 novembre 2014

Aux degrés actuels de la crise générale du capitalisme, il faut avoir conscience qu’il ne tombera jamais de lui-même, qu’il trouvera toujours une réponse en s’enterrant un peu plus dans sa crise et que la perspective qui s’ouvre devant notre peuple, si il ne s’émancipe pas de ce régime, c’est le nivellement par le bas de la condition ouvrière et la perte de tous les acquis de la lutte des classes depuis un siècle. Face à cette réalité, le PCF est en échec stratégique.


Dans ces conditions, il nous faut changer de stratégie, être très clairs, sur les conditions de la rupture avec le capitalisme. L’alliance avec le Parti socialiste actuel doit être bannie. Le Parti socialiste n’a plus rien d’ouvrier et ne se réclame plus du socialisme. Pire, la non clarification entraîne toujours le recul du Parti communiste. Les élections sénatoriales en sont encore une nouvelle preuve. Reflet des municipales, nous perdons aux sénatoriales 60% de nos sortants. Quand la gauche progresse face à la droite au pouvoir, c’est le Parti socialiste qui en profite le plus. Et quand la gauche régresse à cause de ses trahisons, c’est le Parti communiste qui recule le plus. Aux degrés problématiques actuels de notre implantation électorale, il est urgent et vital de rompre avec la direction nationale du Parti socialiste qui trahit chaque jour notre peuple. La perspective ne peut pas être une 6ème République bourgeoise après la 4ème et la 5ème, comme une étape souhaitée aujourd’hui aussi par des forces pro capitalistes. La clarification stratégique doit reposer sur un Parti communiste maître de ses décisions, qui ne soit à la remorque de personne, au cœur d’un « Rassemblement anticapitaliste » luttant pour une 1ère République française, non-capitaliste, démocratique, sociale et populaire.


Notre peuple a besoin d’une grande perspective, claire et mobilisatrice sur l’avenir de notre pays, et non de "petits pas" de soi disant « frondeuses » comme ceux de Martine Aubry qui ne remettra jamais en cause le capitalisme. Attention : l’absence de clarification anticapitaliste, anti union européenne peut aussi ouvrir la porte à l’extrême droite.


Plusieurs fois dans l’histoire, le Parti communiste a su être à la hauteur de la situation. En sera-t-il de nouveau aujourd’hui ? Cela dépend de nous ici et maintenant.

 

source : pcf bassin 


Commenter cet article