Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

drap-portugal

Anibal Cavaco Silva, président portugais, a finalement décidé hier [21 juillet 2013], lors d’une déclaration solennelle, que la meilleure solution gouvernementale pour le pays est celle du maintien du gouvernement de coalition des droites (PSD et CDS-PP), solution qu’il avait pourtant refusé solennellement de valider lors d’une précédente intervention, le 10 juillet dernier. Il estimait alors que la mise en œuvre des plans de « sauvetage » de la troïka exigeait un gouvernement de « salut national ». Il avait appelé notamment le Parti socialiste – qui s’y est refusé –  à participer à un tel gouvernement.

 

 

Le Portugal vient de vivre, fin juin, des manifestations et des grèves massives qui ont imposé au gouvernement de reculer sur les suppressions de postes en grand nombre planifiées dans l’enseignement.

 

 

L’explosion début juillet du gouvernement PSD-CDS-PP avec les démissions successives des ministres des finances et des affaires étrangères a précisément pour décor d’âpres divisions sur la façon de mettre en œuvre les plans exigés par la Commission européenne, la banque centrale et le FMI.

 

 

La troïka a dû finalement reculer son échéancier de deux mois.

 

 

Dans la foulée, le président portugais a décidé que, « dans l’actuel contexte d’urgence nationale, la convocation d’élections n’est pas une solution pour les problèmes que le Portugal affronte ». L’opposition s’était prononcée pour la dissolution du Parlement, notamment le PS, qui a pourtant accepté de discuter le contenu d’un « pacte de salut national » avec le PSD et le CDS-PP.

 

Source  POI

 

Commenter cet article