Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel LeDiablo

portugal-carte2

Le conseil des ministres portugais, a adopté, jeudi, une mesure amputant de 10 % les pensions des fonctionnaires supérieures à 600 euros mensuels. Cela concerne les deux tiers des 468 000 fonctionnaires retraités. Le secrétaire d’État à l’Administration publique a invoqué le « principe d’équité » entre fonctionnaires et salariés du privé pour justifier cette mesure.

 

La réduction des pensions des fonctionnaires fait partie d’un projet de loi visant à la réforme de l’État dictée par la politique d’austérité à laquelle le gouvernement  portugais (centre droit allié au parti conservateur), sous la tutelle de la troïka (Union européenne, FMI et banque centrale européenne), s’est engagé, en échange d’un prêt de 78 milliards d’euros accordé en mai 2011.

 

La réforme de l’État devrait réduire les dépenses publiques de 4,7 milliards d’euros d’ici fin 2014 dans le projet que le gouvernement doit soumettre à la troïka. Le gouvernement prévoit de supprimer 30 000 postes de fonctionnaires sur les 575 000 existants.

 

La cour constitutionnelle a rejeté en août, un projet de loi facilitant le licenciement des fonctionnaires non affectés. Le projet modifié prévoit pour eux des coupes salariales élevées (60 % du salaire  pendant un an puis 40 % sans limitation).

 

Les syndicats et le parti socialiste jugent les coupes dans les pensions « injustes et brutales ». Le parti socialiste qui, en mai 2011, avait négocié le prêt de 78 milliards avec la troïka, critique le plan de 4,7 milliards de coupes budgétaires de dépenses publiques qui aggrave l’austérité.

 

 

Source : POI

Commenter cet article