Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

Assises2013b

Les assises du communisme qui se tiendront les 27,28 et 29 Juin à Gémenos peuvent être un évènement pour tous les communistes, dans la diversité de leurs situations militantes et politiques. Le programme diffusé par le site assisesducommunisme propose 5 sessions de travail (et une soirée musicale). Il nous parait utile au-delà des titres des sessions de reprendre les questions et éléments de discussions validées par les différentes réunions de préparation.

 

 

Nous proposons donc cette version étendue du programme


Afin de contribuer à la préparation la plus efficace de tous les participants. Nous savons d’expérience que la discussion toujours riche et vive entre des communistes aujourd’hui très dispersés dans des situations militantes et politiques très hétérogènes, a tendance à mettre en avant les oppositions, les contradictions mêmes, et qu’il faut donc un effort collectif tourné vers la clarification des problèmes qui nous sont posés pour aider, malgré les différences de point de vues, à construire des capacités d’agir élargies. Cela suppose une animation politique des discussions tournée vers cet objectif et qui reste à organiser.

 

 

Afin d’aider à élargir le cercle des participants et de nous donner des outils pour appeler à la participation à ces assises au-delà des groupes et individus qui en sont à l’origine. De ce point de vue, une version de programme plus riche sur les objectifs de chaque débat, peut nous aider à mobiliser pour ces assises.

 

 

Ce programme détaillé, qui reprend les propositions textes issus des précédentes réunions dans le cadre diffusé par le site assises du communisme, est donc à la fois un outil pour notre propre préparation des assises auprès des militants communistes et plus généralement des travailleurs que nous côtoyons, et une proposition pour aider à l’animation concrète des débats des assises.

 

 

Nous proposons qu’il soit complété d’ici aux assises pour


Préciser pour chaque session un binôme chargé de l’animation du débat, permettant de valoriser la diversité des participants, et chargé de l’objectif de que les discussions contribuent à une capacité commune d’action


Introduire dans la session "appel des assises" du samedi deux objectifs d’action commune. Cela pourrait se faire en deux groupes, un pour proposer une future rencontre communiste des entreprisses en lutte, un pour un appel commun à l’action contre l’Union Européenne


Demander à un groupe de travail de travailler aux éléments d’introduction à la session du dimanche centré justement sur le contenu potentiel d’un appel issu des assises

 

 

Nous considérons qu’un appel des assises doit être l’outil qui nous aide à résoudre les difficultés constatées les années précédentes dans les rencontres de Marseille pour passer d’une discussion commune à une action convergente, ce qui suppose un collectif de coordination souple, et des objectifs réalistes et partagés d’initiatives communes.

 

 

Le programme des assises 2013

 

 

Vendredi : 18h – 20h 30 Lutte pour l’emploi et appropriation sociale : de quelle intervention politique avons-nous besoin ?


 

avec la participation de nombreux militants d’entreprise : FRALIB, ...

 

 

L’objectif est de discuter du contenu politique des luttes sociales, notamment celles qui se développement malgré le consensus dominant loin de la négociation des "indemnités" face aux dommages du capitalisme, mais sur le refus des restructurations, le maintien de l’emploi et de la production industrielle, l’ambition de décider de l’avenir de l’entreprise...

 

 

En partant des situations existantes, on peut analyser le rôle des forces politiques, du gouvernement, comment les travailleurs en lutte en tiennent compte, tentent de s’en servir, et en même temps de les pousser dans leurs contradictions. Ce thème doit permettre aussi de poser la question de l’intervention de l’état, ce qui conduit à évoquer le socialisme comme issue politique à construire dans ces luttes.

 

 

Quelques questions :


Comment dépasser une conception des luttes sociales comme simple soutien des forces politiques ?


Comment renforcer le contenu révolutionnaire des revendications ?


Quels rapports entre syndicalisme et politique ?

 

 

Samedi matin : 9h – 12h La crise du capitalisme aujourd’hui


 

Avec une introduction de Jean-Claude Delaunay, économiste marxiste,

 

 

Il s’agit de partir de l’analyse du système capitaliste aujourd’hui, de ses contradictions, sa violence pour comprendre la « crise » à la fois dans son caractère intrinsèque au capitalisme et dans sa dimension systémique et historique, pour poser la question du changement de société, donc du projet communiste, à partir des leçons de l’histoire du socialisme passé et présent.

 

 

Quelques questions :


Comment résister à l’idéologie dominante affirmant que le socialisme est un drame et un échec ?


De Cuba en Chine, quelles traces le socialisme du XXième siècle a laissé dans le monde ?


Que devient le socialisme en Amérique latine ?


Quel processus révolutionnaire permettant de rompre avec le capitalisme, quelles formes de société ouvrant la perspective du communisme ?

 

 

Samedi après-midi : 14h – 17h Quelles ruptures avec l’UE ?


 

Plusieurs intervenants sont confirmés ce qui suppose d’organiser leur contribution à ce débat.


Jacques Nikonoff, du M’PEP


Pierre Lévy, auteur du roman politique « l’insurrection »


Georges Gastaud, du PRCF, auteur de « patriotisme et internationalisme »

 

 

Les impérialismes s’affrontent dans une situation marquée par ce que le XXème siècle nous a légué. Plus de 200 pays indépendants dont beaucoup tentent de construire leur souveraineté économique, des formes ou des éléments de socialisme persistants de Cuba au Vietnam, renouvelées en Amérique Latine, avec la situation particulière de la Chine, dirigé par un parti communiste ayant fait le choix d’un développement mixte faisant une grande place au capitalisme. La multiplication des guerres, la destruction d’états souverains, de nouvelles courses aux armements technologiques, la domination des transnationales sur des enjeux vitaux de la santé, de l’alimentation, de l’environnement, marquent le quotidien des travailleurs au Nord comme au Sud.

 

 

Quelques questions :


Quel lien entre l’exigence de souveraineté nationale et d’internationalisme ?


L’UE une construction impérialiste au service du capital ?


Quel lien entre les luttes environnementales et anti-impérialistes ?


Comment reconstruire un mouvement pour la paix permettant de dénoncer l’impérialisme Français ?

 

 

17h – 19h : rédaction d’un appel commun sur la base des discussions de la journée


20h 30 : concert spectacle : Tout fout le camp !


 

Dimanche matin : 9h – 12h Comment continuer ensemble ?


 

Introduction par Charles Hoareau (Rouge Midi)

 

La révolution sera l’œuvre des travailleurs eux-mêmes... Mais les travailleurs sont aujourd’hui affaiblis en conscience et en organisation. Le politique est perçu comme une activité institutionnelle et électorale. Comment favoriser la prise d’autonomie réelle du monde du travail pour lui permettre d’affronter les idées dominantes, les médias et les manœuvres patronales et institutionnelles, comment construire un rassemblement large et autonome du réformisme ?

 

 

Quelques questions :


Quels outils de formation politique pour les travailleurs, les militants, les cadres syndicaux et politiques ?


Quel rôle des dirigeants syndicaux et politiques ?


Quels outils pour la jeunesse ? D’une génération à l’autre comment se réapproprier nos outils théoriques : Marxisme, matérialisme.

Pam

 

Source : Faire vivre le PCF

Commenter cet article