Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

laposte.jpgL e mal vivre au travail : ça suffit !

Les postiers en on mare de subir de multiples réorganisations, restructurations incessantes menées à marche forcée avec une aggravation sans précédent des conditions de vie et de travail et du service public. Ces réorganisations n’ont qu’un but : générer de la rentabilité et détruire de l’emploi.

Cette situation favorise la flexibilité, crée du stress, intensifie le travail, ajoute de la fatigue.

Il en résulte que la vie professionnelle et privée des postiers mais aussi leur santé se dégradent.

La CGT n’a eu de cesse d’interpeller la direction de La Poste sur ces situations intolérables.

Cela a été également le cas de manière commune avec les autres organisations syndicales confortées par la lettre des médecins de prévention adressée au Président de la Poste.

Ces situations entraînent une grande démotivation des personnels dont les causes résultent, pour grande partie, des choix stratégiques de La Poste, tournés vers la recherche obsessionnelle du profit.

A cela vient s’ajouter une dégradation importante des relations sociales avec l’absence de réelles négociations et aucune concertation sur quoi que ce soit, mais une attaque en règle contre les droits des personnels et l’exercice du droit syndical et de ses représentants.

Tous les conflits locaux en porte la marque.

De plus, les pressions et répressions se multiplient dès que ceux-ci s’opposent aux choix de La Poste

Le droit de revendiquer est un droit fondamental : il doit être respecté !

Pourtant les nombreux conflits locaux, souvent unitaire, la ténacité du personnel, de la CGT ont contraint La Poste à prendre la mesure de la gravité de la situation et à annoncer le 17 février des premières mesures.

- recrutement de 4000 postiers en 2011 dont 2500 par l’alternance pour des postes de facteurs et d’agents de guichets, des jeunes diplômés, notamment pour les filières santé, RH …

-financement particulier dans les établissements pour des « projets relatifs à la vie au travail avec des aides à la restauration, à la garde d’enfants, et au logement social ».

Pour la CGT, c’est un premier pas qui doit maintenant déboucher sur des actes concrets.

C’est pourquoi elle a travaillée patiemment à rassembler tous les syndicats pour faire avancer encore plus toutes les revendications.

Les différentes rencontres entre les organisations syndicales ont permis de déboucher sur une déclaration commune appelant à la grève dans les différents services de La Poste le 29 mars.

Pour de réelles avancées, agissons massivement par la grève le 29 mars 2011.

cgt-poste.jpg

Commenter cet article

Michael 29/03/2011 15:53


Voila je voulais savoir combien de temps dure la greve


DOUILLON 29/03/2011 14:29



Bravo pour le Blog !


Satire Politique sur : http://douillon.canalblog.com/


Bons Sourires


JEAN PATRICK



DOUILLON 29/03/2011 14:29



Bravo pour le Blog !


Satire politique sur : http://douillon.canalblog.com/


Bons Sourires !



selma cayol 28/03/2011 11:02



bonjour,


je ne voudrai pas paraitre contrariante, mais c'est aujourd'hui le 28 mars, alors est-ce ce jour qu'il y a grève ( pas ici en tous cas, nous avons eu le courrier) ou demain mardi 29 mars ?


bonne journée


selma



DIABLO 28/03/2011 11:11



Effectivement, il y avait une erreur de frappe dans le titre (rectifiée) : la grève c'est demain 29 mars !


merci d'avoir attiré mon attention