Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

 assises2013a

 

REFLEXIONS A DEUX SEMAINES DES ASSISES du COMMUNISME

 

Par Jean LEVY

 

Je ne reviens pas sur l'ordre du jour proposé. Il semble couvrir l'ensemble des questions qui se posent aujourd'hui à notre peuple.

 

Je voudrais simplement, à deux semaines des Assises, préciser quelques idées devant permettre de rassembler le maximum de communistes, qui ne se retrouvent plus dans l'orientation du PCF depuis plus d'une décennie (et au-delà).

 

Ces communistes contestataires, qu'ils demeurent au sein du PCF, qu'ils l'ont quitté au fil des ans, qu'ils aient rejoint telle ou telle organisation, ou qu'ils demeurent - ce sont de loin les plus nombreux - isolés, désespérés de cet isolement, tous se prononcent pour une autre société. Une société dans laquelle les richesses de la France devraient être soustraites à la propriété privée d'une infime minorité oligarchique.

 

Ce qui suppose l'appropriation collective des moyens de production et d'échange.

 

En clair, rendre à la Nation la gestion des secteurs stratégiques de l'économie française, accaparés aujourd’hui par le « privé ».

 

Cette politique de rupture avec le Capital, il faut insister sur ce point, n'est pas compatible avec le maintien de la France au sein de l'Union européenne et avec une monnaie unique, l'euro.

 

En effet l'enfermement de la France au sein de l'UE, implique une subordination complète de notre pays aux impératifs étrangers, en fait à l'Etat le plus puissant économiquement, l'Allemagne en l'occurrence. Tel est d'ailleurs l'objectif de l'UE : la liquidation des Nations et de la souveraineté des peuples.

 

En clair l'indépendance nationale demeure l'obstacle essentiel aux objectifs dominateurs du capital, représenté par Business Europe et sa machine de guerre, la BCE.

 

Nous devons donc nous retrouver tous conscient qu'il ne peut y avoir de libération sociale sans libération nationale.

 

Orientation qui doit aller de pair avec la lutte accrue et coordonnée contre l'empiétement du capital au quotidien.

 

Mais en faisant toujours la démonstration que l'un ne va pas sans l'autre.

 

Il faut ajouter à ces impératifs, l'organisation de la solidarité internationaliste contre l'impérialisme, contre celui des Etats-Unis en premier lieu, sans oublier le nôtre, toujours fidèle à sa vocation d'être le fidèle second de l'impérialisme le plus fort, comme ce fut le cas sous l'Occupation avec l'impérialisme allemand, (d'où des réminiscences aujourd'hui).

 

Je pense que sur ces objectifs, rapidement et incomplètement évoqués, l'ensemble des communistes peut se retrouver à Gémenos, lors de nos Assises de juin prochain. J'en reviens donc au projet d'"Association", pour que celle-ci œuvre dans ce sens.

 

Partons du réel.

 

A mon sens, deux impératifs s'imposent à nous:

 

D'abord, de rassembler le maximum de communistes sur ces bases pour permettre à ceux-ci d'agir ensemble.

 

Cela nécessite de créer une structure souple mais immédiatement opérative.

 

 

Mais cette structure ne peut pas être ni un bureau politique d'un parti qui n'existe pas encore ni, comme ce fut le cas dans le passé, d'une coordination des groupes déjà constitués, excluant de fait l'apport de futurs collectifs de bases, l’adhésion de militants aujourd'hui dans la nature.

 

Cette structure souple doit être conçue comme un collectif d'impulsion et d'explication politique, basé sur le consensus entre ses membres.

 

C'est pourquoi le terme "association" me semble trop "coercitif", trop "parti".

 

 

En outre sa tâche serait d’œuvrer à la multiplication des collectifs de bases, regroupant sur un plan local, les camarades membres des organisations et groupes déjà existants, élargis à de nouveaux camarades, aujourd'hui dans la nature. Le but, est que ces collectifs de bases développent sur le territoire qui est le leur, les initiatives qui s'inscrivent dans les perspectives politiques générales.

 

 

Voilà donc mes réflexions que je défendrai aux Assises, avec l'idée première d'aboutir à un consensus qui permettent d'ouvrir une nouvelle page dans les relations compliquées des communistes aujourd'hui.

 

 

 

Jean LEVY sur son blog

Commenter cet article