Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Le vote Mélenchon  analysé par GQ (Réveil communiste)

Bilan du 22 avril 2012

Mélenchon à 11% c’est en fait un succès pour l’homme, dont la personnalité est la principale force. Il avait vraiment envie de gagner, et comment gagner sans cela ? Il se rêve en Chavez français. Pourquoi pas ? Il a revitalisé les thèmes révolutionnaires et patriotiques, et une partie du peuple l’a entendu bien au delà de ce qui était prévu, même au mois de janvier. Il n’a pas eu peur de la médiacratie, il n’a pas eu peur de déplaire aux biens pensants en attaquant ad-hominem les monopolisateurs de la communication.

Mais il n’a pu dépasser les 14% de la « gauche de gauche » en 95 et en 2002 parce qu’il a refusé d’affronter les questions qui fâchent les travailleurs.

En négligeant complètement la question de la sécurité, il s’est trouvé pris à contrepied avec le retour brutal du thème sur scène avec l’affaire Merad, qui a coupé court à sa dynamique.

Il est monté sur les salaires, et il est redescendu sur la « sixième république ». Il paye le prix de sa faiblesse sur l’Europe, il ne peut pas ne pas se rendre compte que la « sixième » existe déjà depuis longtemps : le traité de Lisbonne est notre constitution, et Maastricht (qu'il avait voté) l'était déjà.

Au lieu de préconiser la diminution de l’immigration pour favoriser l’intégration, il est apparu comme une fois de plus le porte parole de la main gauche du capital : la main droite noie les immigrés dans la Méditerranée, tandis que la main gauche les encourage à s’embarquer en promettant la régularisation à tout le monde. Ce qui concourt à un monde parfait pour le capital où les immigrés sont utilisés à la fois pour faire baisser les salaires et pour détourner le débat politique du social et de l’économique vers les questions identitaires.

Je ne lui reproche pas son engagement écologiste, les limites des ressources vitales de la planète et les menaces sur son habitabilité sont une réalité qu’il faut accepter en matérialiste. Mais de ne pas dire ce qu’il sait très bien, que l’écologie réelle est pro nucléaire et pro OGM.

Après avoir surpris agréablement en n’ayant pas peur de chahuter les fausses icones médiatiques de la CIA telle le Dalaï Lama, il avait déçu sur la Libye, sur la Syrie en refusant de s’opposer aux ingérences impérialistes dans ces pays. Mais a su tout de même au cours de la campagne se montrer solidaire de Cuba et préconiser la sortie unilatérale de l'OTAN.

Le vote Mélenchon représente donc la petite bourgeoisie de gauche, historiquement forte dans ce pays depuis Proudhon, avec une petite percée en direction des jeunes prolétaires d’origine immigrés, et fort dans le secteur public, et comme lui très homogène sur le territoire : il fait bien plus que Marchais en Alsace, bien moins que lui dans le Nord. Et il ne peut donc guère servir à des conquêtes législatives ou municipales qui supposent des points forts.

Cela dit Mélenchon reste meilleur c'est-à-dire plus révolutionnaire au moins dans les mots, moins compromis avec le PS, moins crypto-atlantiste et moins pro-européen que le groupe dirigeant du PCF.  Ce qui est paradoxal, puisqu’il est utilisé par cette même direction pour faire disparaitre toute trace de marxisme et de classe ouvrière au PCF et le transformer en coquille vide. Et c’est lui en ce moment qui peut, peut être, retenir notre parti sur la pente glissante d’une nouvelle gauche plurielle.

GQ, Le 4 mai 2002

 

Post-Scriptum: je vote Hollande dimanche. Sarkozy est un dangereux ersatz mussolinien qu'il faut éradiquer.

Commenter cet article

caroleone 04/05/2012 14:24


Bonjour Diablo,


 


Je suis d'accord avec cette analyse de Gilles, à propos de l'électorat petit bourgeois du FdG, on ne peut le nier et à propos du fait que mélenchon nous a démontré qu'il était moins réformiste
que les dirigeants actuels du PCF. Comme lui, je sens que Mélenchon peut justement temporiser sur la disparition du parti par les réformistes, nous verrons ça dès le second tour des
présidentielles et nous avons, militants communistes de quoi réfléchir à nos positions futures. En tout cas, moi, je me projette un peu car je suis comme Bayrou, j'ai le cul entre 2 chaises.


Et puis, le vote Hollande bien sûr, bulletin de vote antisarko ONENPEUPLU !!


 


Amitiés


 


caroleone

cotty 04/05/2012 13:34


Excellente analyse! il faut virer Mr De Sarkosy!!! et voter Mr hollande! en ces temps difficiles, avons-nous le choix entre la carpe et le lapin. Salutations communistes.

Papy Mouzeot 04/05/2012 09:29





 


 


Tout comme toi camarade, même si ça me fait mal au cul, dimanche j'utiliserais mon bulletin républicain pour faire barrage au fascisme !


 





 


 


Amitiés fraternelles,
Le Papy