Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

diablo-tete1.jpgLe point de vue

de Diablo

 

 

 

 

Je rappelle mon point de vue pour la présidentielle :

La question du moment, alors que nous n'avons plus de parti révolutionnaire, un révolutionnaire doit s'appuyer sur la dynamique de la candidature Mélenchon pour diffuser ses idées. Les gens qui se mobilisent sont tout de même plus réceptifs à nos arguments que quand ces mêmes personnes sont repliées dans la désespérance.

C'est peut être une stratégie à deux balles mais je m'imagine pas, en m'abstenant, prendre le risque de voir l'autre réélu.

Celui-ci qui a, au cours de son quinquennat, porté comme jamais des coups terribles aux conquêtes issues du CNR.

Car si l'autre est réélu, il aura le temps de finir le boulot, "le coup de bambou" qu'aurait alors pris sur le crâne le mouvement populaire le laissera un moment impuissant.

A contrario une élection de son adversaire laissera intacte la dynamique créée dans la campagne Mélenchon.

La question sera alors de "pousser au cul" pour nos grandes revendications (smic, retraites, pouvoir d’achat...)

Par ailleurs, nous serons plus forts pour faire avancer notre point de vue sur L’ UE car la question de la désobéissance sera d'actualité !

En fait, forts de notre expérience, nous serons peut-être mieux armés qu'en 1981 où la tendance forte étaient l'attentisme et la volonté de ne passer "mettre des bâtons dans les roues" de Mitterrand: on voit où cela nous a mené même si nous avons obtenu la 5ème semaine de congés et la retraite à 60 ans ce qui n'était pas rien.

On le voit: rien là-dedans ne ressemble à un soutien à un quelconque candidat.

Il s'agit de tenter de tirer le meilleur profit de ce moment politique. C'est tout !

Diablo

Commenter cet article

cotty 19/04/2012 17:20


Bonjour camarade!L'élection fait partie du combat démocratique, aussi je me range sur ton opinion.Tout en sachant que le système capitaliste ne sera pas affaibli pour autant. Des
décennies de conquêtes sociales obtenues par les luttes multiformes sont réduites à néant.L'espoir est immense parmi celles et ceux qui se reconnaissent dans le programme de Mr Mélenchon.. Il ne
faudrait pas que cet espoir soit brisé après les élections. Les producteurs créateurs de richesse ont beaucoup donné sur l'autel du profit du système capitaliste.L'avenir appartient à celles et
ceux qui se lèvent tôt et se couchent tard. Les financiers sans eux ne seraient rien."Pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple"Je crains que les années qui viennent soient porteuses de
sang et de larmes. A bas le système capitaliste. Salutations fraternelles.

Serge des bois 19/04/2012 14:01


@ Nemo


Je suis communiste depuis très longtemps et je ne soutiens pas un candidat, mais un programme qui, sans me satisfaire pleinement, me semble tenir compte des forces réelles
existantes.


Tous ceux qui se réclament du communisme, s'ils sont d'accord, en théorie, sur la finalité, divergent sur les moyens d'y parvenir, ce qui explique les choix différents  ...


Fraternellement

Nemo 19/04/2012 13:05


J'avoue ne pas comprendre comment des militants communistes peuvent soutenir le social-démocrate Mélenchon alors qu'il y a une candidate communiste qui est fière d'etre communiste en la personne
de Nathalie Arthaud. Pour moi, quand on est communiste, on doit voter pour un candidat qui se réclame du communisme donc pour Nathalie Arthaud.

Serge des bois 19/04/2012 12:34


Tout est dit dans ce point de vue de Diablo, et je suis d'accord aussi.


Il faut bien mesurer l'impact de cette campagne, tant par la mobilisation qu'elle impulse, que par l'obligation faite aux autres candidats de "communiquer" sur les thèmes mis en avant par le FdG.


L'exemple le plus frappant est la remise en cause par le monarque lui-même du rôle de la BCE. Car si nous n'avons, bien entendu, aucune illusion sur le fond de sa pensée, le simple fait qu'il
soit obligé de revenir dessus montre sa déconfiture.


Le score du FdG est donc vital pour la suite. Mobilisons-nous pour faire en sorte qu'il soit le plus haut possible !


Fraternellement

caroleone 19/04/2012 11:25


Bonjour Diablo,


 


Je suis entièrement d'accord avec ton opinion ainsi exprimée, nous n'abandonnons pas nos priorités et je pense que l'énorme pas en avant qui a été fait lors de cette campagne pour la prise de
consience relative à la politique européenne, la dictature des banques et le réglement de la dette est une grande victoire à mettre sur le dos du FdG. Les mentalités ont évoluées dans une
dynamique qui sera nécessaire dans les années à venir.


Rien est perdu, tout est à gagner .


Et je suis persuadée que les électeurs de gauche encore indécis ce jour saurons se décider dans l'isoloir .


 


Amitiés


 


caroleone