Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

«Société Générale : profit multiplié par six » titre le journal financier « Les Echos » du 17 février. Le journal annonce aussi que le résultat de la banque BNP-Paribas est le plus important de son histoire, légèrement supérieur à son année record de 2007. Le PDG lui-même vient d’annoncer qu’en 3 ans les fonds propres ont doublé, passant à 68 milliards d’euros. Ainsi cette banque  avoue avoir engrangé  en 1 an 34 milliards de plus que l’année précédente!

Comme la Société Générale, elle a multiplié son profit par 6 !

Deux banques seulement et des dizaines de milliards accaparés.  En ayant à l’esprit que le budget national de la France est de 360 milliards, faites le compte : à elle seule la BNP-Paribas a empoché l’équivalent de presque 10% du budget français !

Ces centaines de milliards accaparés sont utilisés au profit exclusif du capitalisme. A l’image des banques, les sociétés du CAC40, à elles seules, ont réalisé des profits fabuleux. Ceux de CAPGEMINI ont bondi de plus de 50%, ceux de SCHNEIDER de 100%, ceux d’ARCELOR-MITTAL ont été multipliés par 18 ! C’est le produit du travail des salariés qui est ainsi accaparé et détourné.

Où passent ces sommes énormes ?

Pas d’argent pour augmenter les salaires, les retraites ? Pas d’argent pour créer des emplois ?

Jamais en France et dans le monde, les écarts entre les profits capitalistes et les salaires des travailleurs n’ont été aussi importants. Et cela s’aggrave.

Ces centaines de milliards sont également détournés de la production nationale. Les investissements directs à l’étranger (IDE) atteignent plus de 60% de la production intérieur brute (PIB) française. Ils atteignent 400 milliards, soit une somme  plus élevée que le budget national.

Ces entreprises augmentent leurs effectifs dans le monde en même temps qu’elles suppriment des centaines de milliers d’emplois dans notre pays. Par exemple les banques françaises ont investi 18 milliards en Egypte, soit le double d’il y a 4 ans.

«La France va dans la bonne direction mais doit aller beaucoup plus loin, il faut de nouvelles mesures de redressement » vient de déclarer le Président de la Cour des Comptes qui vient de remettre son rapport annuel à Sarkozy. Cette institution « exige » du gouvernement « de mettre en œuvre des réformes beaucoup plus ambitieuses que celles annoncées ».  C’est ce que Sarkozy a annoncé,  la Cour des Comptes ne fait que le confirmer. Le Président estime que « geler au moins pendant trois ans le salaire des fonctionnaires » s’impose.

Mais qui est donc le Président de cette Cour ? C’est un certain Didier MIGAUD, un dirigeant socialiste ! Personne ni au PS ni ailleurs, n’a condamné si peu que ce soit les propos de ce personnage.

Une fois de plus la preuve est faite que ce n’est pas avec gens-là et leurs alliés que les choses changeront.

C’est seulement l’action des peuples, unis contre le capital, qui le contraindra à reculer.

Source

Commenter cet article

Papy Mouzeot 24/02/2011 04:48



Bonsoir camarade,


 


Cet article est l'abominable reflet de ce qu'est devenue la France de Sarkozy. Plus les acquis sociaux reculent plus les entreprises du "caca rente" (pour reprendre une de tes expressions)
engrangent des bénéfices qui ne profitent pas à la nation car beaucoup d'entre elles bénéficient d'avantages fiscaux et allégements de charges de toutes sortes.


En gros et ça se confirme, la France de Sarko c'est : "plus tu peux payer, moins tu paies et moins tu peux payer, plus tu paies !"


Je n'arrive pas à trouver de mots assez forts pour décrire ce paradoxe tellement je trouve ça écœurant. Les mots ne suffiront pas à mettre un terme à tout ça, il n'y a qu'une révolution qui
pourrait rétablir la justice qui fait défaut dans notre pays.


Le bilan de Sarkozy se résume à un seul mot : le chaos.


 


Amitiés fraternelles,


Le Papy


 


PS : si tu le permets je souhaiterais reprendre cet article sur mon blog, cette information devrait circuler le plus possible afin d'aider les consciences à s'éveiller.