Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Le groupe PSA a annoncé la suppression de 8 000 postes en France et la fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois. Si certains pointent les erreurs qu’aurait commises la direction du groupe, en réalité, cette annonce doit beaucoup plus à la politique européenne.

 

Il ne faut pas négliger la responsabilité des politiques européennes dans les annonces faites hier par PSA. En premier lieu, le trou d’air des principaux marchés de PSA (France, Espagne, Italie) doit beaucoup aux politiques absurdes mises en place par les gouvernements de ces pays. Les politiques d’austérité sauvage poussent les consommateurs de ces pays à repousser le renouvellement de leurs voitures, provoquant un effondrement des ventes, dont PSA n’est qu’une victime.

 

Ensuite, PSA est aussi la victime du libre-échange anarchique mis en place sur le territoire européen. Alors que tous les constructeurs asiatiques peuvent encore compter sur un marché protégé de la compétition internationale pour leur assurer des marges leur permettant d’affronter le retournement des marchés, les constructeurs européens dépendent d’un marché ouvert à tous les vents. PSA affronte les constructeurs coréens en Europe sans pouvoir vendre en Corée…

 

Enfin, PSA est également une victime de l’euro cher, qui le rend moins compétitif. En ayant été plus lent à délocaliser sa production que Renault (PSA produit encore 44% de ses voitures en France, contre 23% seulement pour l’ancienne régie nationale), le groupe produit trop dans des pays à monnaie chère (une 208 coûte 700 euros plus cher à produire en France qu’en Europe de l'Est). Comme pour l’aéronautique, l’euro cher pénalise tout ce qui est fabriqué en France.

 

Laurent PINSOLLE

Porte-parole de « Debout la République »

 

Source : DLR

Commenter cet article

Henrià+Henri 16/07/2012 00:50


bonsoir Diablo,


je comprends ce que tu veux dire ; effectivement, nous avons certains points communs et convergences avec DLR et les gaullistes sociaux; il y a effectivement nécessité de
travailler avec eux contre l'UE et l'Euro; il vaut mieux qu'ils regardent vers nous que vers Marine Le Pen ;


mais perso, je pense que c'est quand même des gens qui ne ressemblent pas complètement à leurs aînés du CNR, notamment sur les principes du retour à un Etat fort avec des services publics
nationaux et moins de décentralisation. 


SI ces derniers aspects étaient plus mis en avant, je serai moins hostile à leur discours.


bonne soirée


Henri 

Henrià+Henri 15/07/2012 14:44


bonjour Diablo,


je m'interroge sur la portée de ce communiqué- souverainiste certes, pro capitaliste surtout: on a le sentiment en fin de lecture que si PSA avait fait Renault et délocalisé sa production, il n'y
aurait pas de souci de rentabilité; d'autre part, le tout automobile du premier paragraphe me laisse perplexe car on sait que la voiture individuelle même propre n'est pas viable dans nos villes
( engorgement...), je pense que les syndicats de l'automobile devraient demander une réorientation de ces activités avec de la formation piour le personnel vers des secteurs plus porteurs (
écologie..): on a le même problème dans le domaine du BTP ou de toute façon, on sait qu'on ne retrouvrea jamais dans nos pays du nord des chantiers comme il y a dix ans; plutôt que d'assister au
dégraissage des boites de BTP ( y compris les petites et très petites), pesons via nos syndicats sur la réorientation d'activité de ces boîtes vers de nouveauxcréneaux où il y aura des beoisn en
lmain d'oeuvre et en compétence à court et moyen terme.


Pour l'automobile, on sait que le parc a été globalement assez renouvelé avec les primles à la casse ( sauf pour les ménages très modestes), on ne va pas recommencer des primes à la casse au bout
de cinq ans, sinon, on consacre la consommation pour la consommation


bon voilà mes impressions très mitigées sur ce communiqué


bonne journée


Henri

DIABLO 15/07/2012 23:23



Bonsoir Henri,


Tu connais le principe de ce blog selon lequel " publication ne vaut pas approbation". Je ne suis pas spécialement
d'accord avec les thèses de DLR, il reste ces gens-là militent pour une sortie de l'euro, que cette sortie n'est pas suffisante pour aller vers le progrès social mais tout simplement nécessaire.
Maintenant, il faut savoir ce que l'on veut : aujourd'hui, nous nous dirigeons ver l'abîme. Personnellement j'en suis à m'interroger sur l'opportunité d'une stratégie d'Union du peuple de France
plutôt que d'union de la gauche. Dans ce cadre les gaullistes auraient-ils leur place? Ce sont des questions, je n'ai pas tranché quant à la réponse. et j'aimerai bien un débat à ce
sujet.


Amitiés,


Diablo