Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

 

Au lendemain de l’annonce faite concernant l’augmentation des revenus des patrons du CAC 40, voilà que le média « Le Parisien » nous annonce que le Président de gauche social-démocrate, François Hollande, ira diner le 18 décembre (2012), avec les patrons de l'Afep (Association française des entreprises privées).

Voilà que l’élève dépasse le maître, après le n° 1, voilà le « Président des riches II ». Aussi, il est intéressant de lire les petits commentaires de l’article (en gras) qui démontrent le mépris de la social-démocratie pour les travailleurs mais aussi pour les démocraties d’Amérique du Sud.

Et oui, notre Président du changement va diner avec les Pigeons et les Vautours devenus « Hollandophile », après que son 1er ministre et sa cour de ministres se rendent au congrès du Medef, puis pour contrebalancer, aillent boire un café aux restos du coeur. Le PS, c’est bien « le parti de tous les français », qu’ils soient milliardaires comme De Margerie et autres, milliardaire exilé comme Pinault ou à la rue sans toit ni travail comme les milliers de Robert et de Roberte… mais seulement des Français… « La France ne pouvant accueillir toute la misère du monde » avait dit Rocard en son temps…

La droite s’étant droitisée, la social-démocratie est mécaniquement devenue un parti de droite et elle l’assume : « une social-démocratie résolue et réaliste, réformiste au vrai sens du terme » D’ailleurs n’avait-il pas exprimé dans les média britanniques : « The Guardian, l'International Herald Tribune et The Financial Times » avant son élection « je me défends de toute agressivité à l'égard du monde de l'argent et j’entends me rapprocher sur ce thème de la position du président américain Barack Obama. La France de 1981, avec l'arrivée au pouvoir de François Mitterrand, qui avait pris des communistes au gouvernement, n'a rien à voir avec celle de 2012, où il n'y a plus de communistes ».

Aussi, nous n’avons rien à attendre de cette politique qui ne sert que les riches et qui est méprisante pour ceux par qui Hollande a été élu.

 

 

Le 12 décembre 2012

Cellule ouvrière du bassin minier ouest du Pas-de-Calais

comibase@gmail.com

 

 

 

 

Le Parisien/ Aujourd'hui en France du 12 décembre 2012:
Banquet patronal pour Hollande
François Hollande dînant avec la fine fleur du CAC 40 ? L'image risque de faire cauchemarder l'aile gauche de la majorité qui a déjà bien du mal à digérer le virage social-démocrate du gouvernement, entre le pacte de compétition et la décision de ne pas nationaliser le site Arcelor-Mittal de Florange. Selon nos informations, le président doit être l'invité d'honneur mardi prochain, veille de son départ en visite officielle en Algérie, d'un dîner organisé par le puissant lobby patronal de l'Afep (Association française des entreprises privées). "Sa présence est bien prévue" confirme une source officielle du bout des lèvres. Car, à ce stade, le rendez-vous ne figure pas à son agenda. Mais sauf changement de dernière minute, Hollande doit se rendre en personne au siège de l'association, dans le VIIIème arrondissement de Paris, à deux pas de l'Elysée.

Des députés PS s'alarment : De nombreux hauts dirigeants sont conviés. L'Afep regroupe 98 sociétés, la plupart cotées en Bourse comme Total, BNP Paribas, LVMH, L'Oréal, la Société Générale et même ... Arcelor-Mittal! Ce n'est pas la première fois que le président les rencontre: le 11 juin et le 23 août, il avait reçu à sa table à l'Elysée une poignée de dirigeants de ce lobby des affaires, dirigé par Pierre Pringuet, patron de Pernod Ricard.
Ce rendez-vous pour le moins insolite étonne après la séquence malheureuse de l'exécutif sur Florange. "Au mieux, c'est une maladresse..." se désole un élu. Certains députés socialistes, sonnés par le résultat des législatives partielles de dimanche, s'alarment mezza voce d'une multiplication des gestes en direction du patronat et d'un risque de coupure avec les catégories populaires. Les mêmes rappellent l'éviction de Lionel Jospin à la présidentielle de 2002. "Jospin avait dit: L'Etat ne peut pas tout. C'est le retour de la malédiction" s'inquiète un cadre du parti.

Ces derniers jours, deux phrases en forme d'aveu ont alarmé à gauche. L’Ube de Hollande, en petit comité sur Florange: "On aurait nationalisé, on aurait dû fermer nous-mêmes." L'autre de Jean-Marc Ayrault, dans le JDD: "Hollande n'a jamais promis qu'il sauverait toutes les usines." A l'Elysée, un haut conseiller balaie un "romantisme mortifère": "Florange est emblématique de ce qu'on va avoir à gérer. La gauche est censée changer le réel, mais le réel est tellement contraint que changer du tout au tout est compliqué." Et d'ajouter: "On n'est pas Hugo Chavez."

A droite, un ex-ministre savoure: "C'est faux de dire que ce qu'ils font en matière économique est nul. On n'aurait pas fait beaucoup plus!"

-------------

Qui sommes-nous ?

La Cellule Ouvrière du Bassin Minier Ouest du Pas de Calais (cobamio)  a été créée en septembre 2012 par des militants ouvriers, adhérents ou non adhérents du PCF, syndiqués et non syndiqués, âgés de 22 à 60 ans. Nous sommes tous issus de l’ouest du bassin minier du Pas de Calais, et notre tâche est d'apporter une réflexion politique sur des bases concrètes de la lutte des classes et pour l'émancipation des travailleurs.

Nous diffusons des brèves régulières pour commenter l’actualité et des billets de nos Cahiers communistes qui sont issus de nos réflexions de fond, nous venons de publier le n°26. Nous sommes aussi présents sur le terrain des luttes et dans les masses populaires en tant que militants. Nous sommes marxistes-léninistes mais sans en faire un étalage présomptueux car nous sommes matérialistes et dialectiques.

 Nous ne sommes ni prétentieux ni gauchistes mais voulons apporter notre pierre à l'édifice puisque nous ne renions ni l'histoire ni les fondations du PCF, même si nous savons être critiques sur certaines de ses positions et de son organisation qui ne rompent pas assez avec le système capitaliste qui apporte à chaque instant sa dose de malheur à tous les niveaux de notre classe sociale de travailleurs.


Commenter cet article

cotty 13/12/2012 11:06


Merci pour l'information voici une cellule communiste qui existe! j'espère que les graines semées seront multipliées pour s'enraciner dans notre pays et combattre le capitalisme mortifère
et apatride! Salutations fraternelles communistes. Jean-Louis Cotty