Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

Vita-Zaviryuha.jpg

La revue française  ELLE s’est lancée dans un reportage sur les  nazis.

Cette femme est Vita Zaviryuha, nazie ukrainienne qui appartient au bataillon punitif Aydar ; elle a fait un appel  public au génocide des habitants du Donbass. Elle a participé à la torture et à l’assassinat des prisonniers et des civils.

 

La rédaction de la revue ELLE devrait savoir que cet « individu »  confesse appartenir à un parti national socialiste et aux assassins de masse. Par conséquent la revue ELLE a choisi de faire la propagande du nazisme.

 

Cet acte n’est pas une simple erreur, est-il destiné à préparer la société occidentale (spécialement les français) à accepter les tentatives de réhabiliter le nazisme en Europe ?

PS : j’ai été également frappé par un sketch de scènes de ménage sur la 6, l’enseignant un tantinet babacool plutôt à gauche explique à sa compagne qu’il a fait la description de la seconde guerre mondiale à ses élèves en mettant d’un côté les bons, Roosvelt , De Gaulle, et de l’autre les méchants, Hitler, Mussollini … et Staline… Il y a de tout côté un révisionnisme historique, celui de certains fachos qui prennent parti pour Poutine au nom de la race blanche et de l’autorité du chef, il y a ceux qui au nom de la démocratie, voire de la gaypride et de la défense d’Israël (sous entendu la toute puissance du capitalisme nord-américain) prennent partie pour des nazis génocidaires en Ukraine… et leur consacrent un reportage apologique… ils ont une seule chose en commun la défense du capital et la division des victimes de l’exploitation. (note de Danielle Bleitrach)

 

source : histoire et société

 

un article publié par le site PURE MÉDIAS

Commenter cet article