Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

hong-kong-carte

Depuis Août 2014 et la décision de la Chine de procéder à l’élection au suffrage universel du prochain chef de l’exécutif de Hong-Kong, la crise politique couve, mais de quoi s’agit-il ?

 

Chris Patten 28ème et dernier gouverneur de Hong-Kong de 1992 à 1997 disposait de tous les pouvoirs et comme ses prédécesseurs depuis 1841 n’en a partagé aucun !

 

Depuis 1841 et l’expédition anglaise pour contraindre les chinois à faire le commerce de l’opium, les gouverneurs règnent au nom de la reine d’Angleterre (sauf la  période d’occupation japonaise de décembre 1941 à septembre 1945) sur Hong-Kong.

 

Le territoire est un bastion international du capitalisme. A Hong-Kong les travailleurs ne disposent d’aucun droit social reconnu. Des assurances, des retraites sont gérées par des grandes compagnies privées sans limite d’âge, il est fréquent de rencontrer des vieillards sans ressource faire les poubelles, les sans domicile fixe être contraint d’habiter et s’entasser dans des « cages à tigre », d’immenses dortoirs avec des « cages » de 2 à 3 mètre cube superposées.

 

De cela « Occupy central » organisme à Hong-Kong ayant le soutien des USA et de la CIA n’a que faire, comme le « legco » organisme mis en place lors de la rétrocession à la Chine.

 

La seule préoccupation  d’« Occupy central » comme des autorités de Hong-Kong, c’est qui va diriger le territoire en 2017 ! Et comment va se poursuivre l’exploitation des travailleurs Hong-Kongais au profit des multinationales, notamment ceux qui travaillent dans les « zones économiques spéciales » de Shenzhen et Aomen, ateliers du capitalisme chinois, Hong-Kongais et des multinationales internationales à la périphérie de la ville. 

 

source: www.sitecommunistes.org

Commenter cet article