Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

l-echo

Avez-vous un jour été appelé à élire les membres de la Cour des comptes et à leur déléguer ainsi une part de souveraineté nationale ? Ne fouillez pas inutilement dans votre mémoire, la réponse est non. Cela n’a pourtant pas empêché la vénérable institution de commettre un rapport annuel s’arrogeant le droit de dicter aux gouvernements actuel et futur les choix politiques à opérer pour «réduire les déficits». Avec une prétention savante que n’aurait pas désavouée le Diafoirus de Molière, la Cour appelle «à un effort accru et difficile d’une diminution de la dépense publique». Et de citer à titre de produits issus de sa docte cogitation «la prolongation au-delà de 2012 du gel de la valeur du point de la fonction publique» ainsi qu’une «désindexation des prestations sociales par rapport à l’inflation». Sa potion magique est confectionnée avec la peau des autres, mais pas n’importe lesquels. Les docteurs Jekyll de la Cour des comptes se gardent bien de préconiser la taxation des revenus financiers au même taux que les revenus du travail, ou encore la limitation des revenus annuels des privilégiés... Sus au «populisme»!
Ces experts de la pensée unique libérale ont néanmoins à souffrir d’un handicap : les orientations qu’ils profèrent affichent au grand jour le degré de leur pertinence en Grèce, en Espagne, au Portugal, en Italie et déjà en France. Le démenti est terrible. C’est celui de la souffrance des peuples et de la récession. Le fait que le président-rapporteur de la Cour des comptes soit Didier Migaud, par ailleurs socialiste, ne change rien à l’affaire. Sauf en termes de circonstances aggravantes.
 

 

 

Christian AUDOUIN
Editorial de L’ECHO de la Haute-Vienne
Jeudi 9 Février 2012

Commenter cet article

Serge des bois 09/02/2012 11:00


C. Audouin a bien raison de dénier à la cour des comptes le droit de se mêler de la politique. Son rôle est de s'assurer que l'argent public est dépensé conformément à la constitution et à la
loi. Que n'intervient-elle pas quand le monarque mobilise les avions de l'état pour son fils, ou que le premier ministre utilise les mêmes avions pour aller passer un week end chez lui, sa
voiture avec chauffeur allant l'attendre à l'arrivée, alors que le TGV lui permet de faire le même voyage plus vite et pour beaucoup, beaucoup moins cher !


Oui, là, la cour des comptes serait dans son rôle ! C'est, jusqu'à preuve du contraire, la représentation nationale qui a mandat pour déterminer la politique de la France, pas la cour des
comptes.


Où je ne peux partager totalement le point de vue du camarade Audouin, c'est quand il dit "le fait que son président soit socialiste ne change rien à l'affaire".  Au contraire c'est certes
une circonstance aggravante mais, bien au delà, c'est la démonstration dans les faits que le PS est fondamentalement sur la même ligne économique que l'UMP, les différences se situant à la
marge. 


Donc, si nous voulons avoir une petite chance de bousculer leur jeu de "à toi-à moi" ne ratons pas, au nom de je ne sais quelle rancoeur, la seule possibilité qui nous est offerte, en restant
conscients de ses insuffisances, mais en l'utilisant comme tremplin des luttes que nous allons devoir engager si nous ne voulons pas retourner au moyen âge.


Je conseille à tous d'aller visionner le meeting du FdG à Villeurbanne (dont adresse ci-dessous), j'y ai beaucoup appris ...


http://www.dailymotion.com/video/xoftv3_discours-de-jean-luc-melenchon-a-villeurbanne-le-7-fevrier-2012_news


Fraternellement