Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Le Diablo

 Lu sur Réveil communiste :

pcfrussie

Déclaration du

 présidium du Comité Central

 du Parti Communiste de la Fédération de Russie

 au sujet du référendum dans le Sud-Est de l’Ukraine

 

La population des régions de Donetsk et Lougansk s’est exprimée à une majorité écrasante pour son indépendance à l’occasion du référendum du 11 mai.


L’importance historique de cette expression de la volonté populaire ne réside pas seulement dans le fait que les gens ont soutenu l’idée d’une transformation des institutions d’État de leurs régions, mais aussi que ce vote s’est déroulé à la demande des larges masses populaires.


C’est justement le fait que les objectifs du référendum reflétaient les intérêts vitaux de la majorité absolue de la population qui explique la participation particulièrement élevée dans les bureaux de vote. La tenue de référendum en elle-même a été rendue possible grâce aux efforts, au courage et à la volonté de milliers de combattants des forces d’autodéfense, des dizaines de milliers de citoyens pacifiques, qui ont dressé un rempart humain sur la voie des colonnes blindées du pouvoir répressif.


Il s’agit d’un affrontement direct exceptionnel dans l’histoire moderne des masses travailleuses avec le grand capital, qui jusqu’à présent continue de piller l’Ukraine sans obstacle.


L’oligarchie et ses protecteurs de l’OTAN ont déversé sur le peuple en révolte des torrents de mensonges et de calomnies. Ils ont envoyé les escadrons de la mort des néonazis et bandéristes du « secteur droit ». On a cherché à terroriser le peuple par les exactions monstrueuses d’Odessa et Marioupol, où les gens ont été brûlés vifs ou fusillés dans les rues.


La dictature du grand capital à Kiev a reçu un soutien total des forces les plus agressives de l’impérialisme mondial. Même les médias occidentaux ont dû reconnaître que du côté des expéditions punitives se trouvaient des forces spéciales des USA, dont on connaît les méfaits en Irak, en Afghanistan et en Libye.


Mais le peuple a tenu bon. Le fait seul de la tenue du référendum est une grande victoire des masses travailleuses. À présent le pouvoir, quel qu’il soit, sera obligé d’écouter la volonté populaire.


Le parti communiste adresse ses félicitations chaleureuses aux dirigeants et aux militants du mouvement antifasciste des régions de Donetsk et Lougansk, aux centaines de milliers de personnes qui se sont soulevées pour la défense de leurs droits et le respect de la dignité humaine.


Les forces populaires et patriotiques de Russie sont convaincues que le jour du 11 mai 2014 s’inscrira pour toujours dans l’histoire de notre patrie, comme un des plus beaux exemples de la volonté des peuples slaves d’être unis, et comme une étape importante sur cette voie.
Les résultats du référendum font reposer une responsabilité particulière sur les dirigeants de la Fédération de Russie, car à la base du référendum se trouve la volonté de rapprochement et d’union avec la Patrie historique.


Les dirigeants de notre pays doivent prendre la responsabilité de ce que ce processus inéluctable de rétablissement de l’union de nos peuples frères reçoive le soutien complet de la Russie.


Le président du PCFR

Guennadi Ziouganov

Le 12 mai 2014

Commenter cet article