Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

Renationalisation du complexe sidérurgique d’El Hadjar : l’accord entre l’Etat algérien et Arcelor-Mittal signé dans "une semaine ou deux"

Ali Idir

 

L’Etat algérien récupère le complexe sidérurgique d’El Hadjar. La signature d’une convention de partenariat entre le gouvernement algérien et le groupe Arcelor-Mittal est imminente, annonce ce mardi 28 mai le Comité de participation de la filiale algérienne du géant mondial de l’acier. « C’est une affaire d’une semaine ou deux tout au plus », affirme le Comité de participation dans un communiqué.


L’accord entre le gouvernement et le géant mondial de l’acier devrait permettre à l’État algérien de reprendre le complexe sidérurgique d’El Hadjar, douze ans après avoir cédé 70% de son capital en 2001 à l’indien Ispat, devenu ensuite Arcelor-Mittal au dinar symbolique.


Selon Smaïn Kouadria, député et ancien secrétaire général du syndicat des sidérurgistes, « Arcelor-Mittal a accepté de céder la majorité des actifs à la partie algérienne et la feuille de route est inscrite dans l’ordre du jour du Conseil de participation de l’Etat (CPE, NDR) qui va se tenir incessamment ». 


L’accord qui sera signé dans les prochains jours prévoit que 46% des actifs d’Arcelor-Mittal Annaba soient détenus par le groupe public Sider, 5% par le Fonds national d’investissement (FNI) et 49 % restants par Arcelor-Mittal.

 

Si l'Algérie faisait encore partie de la France, elle serait donc dans l'Union Européenne, alors il aurait été impossible de maintenir le site d'El Hadjar, la production et les emplois... !


L'indépendance ou la soumission... Le travail ou le chômage... et oui, il faudra bien choisir ! "là où il y a volonté, il y a chemin!"

Choisissons de travailler en sortant de cet enfer européen qui nous plonge dans l'austérité et la récession des droits et des salaires... voir ici: http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20130529.OBS1049/l-europe-met-la-pression-sur-la-france.html

 

Le 28 mai 2013

Cellule Ouvrière du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais


Commenter cet article