Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Mouvement lycéen : la mobilisation s'amplifie

Jeudi dernier, près de 15 000 lycéens ont battu le pavé dans plusieurs villes en France. Ils montrent ainsi leur détermination à faire reculer le gouvernement sur son projet de réforme.

Donner un droit à l’avenir à la jeunesse !

Cette réforme des retraites va aggraver les inégalités et la précarité. Reculer l’âge de départ à la retraite de 60 à 62 ans c’est empêcher les jeunes de pouvoir s’insérer sur le marché de l’emploi dès la sortie de leurs études. Le gouvernement fait  le choix de ne pas donner de perspectives d’avenir à la jeunesse, d’autant plus pour les 150 000 jeunes qui sortent chaque année du système scolaire sans diplôme. Ces derniers ont de fortes difficultés dans leur insertion socioprofessionnelle et ils devront de plus travailler 50 – 51 ans pour toucher une retraite.

De plus, cette réforme va particulièrement toucher les lycéens en filière professionnelle et en CAP qui devront travailler 46 – 47 ans pour pouvoir toucher une retraite. En plus de casser le service public d’éducation, et donc la formation des jeunes, le gouvernement casse leur possibilité d’emploi ainsi que leur retraite.

L’UNL prévient le gouvernement : les jeunes ne se laisseront pas voler leur avenir, sur l’autel d’une réforme désastreuse pour la cohésion de notre modèle de société !

Considérant qu’il est nécessaire pour notre société d’avoir le droit à une vie après le travail, et donc une retraite à 60 ans à taux plein, l’UNL demande :

La prise en compte des années d’études, des périodes d’inactivités forcées et de chômage dans le calcul des annuités.

La mise en place d’une politique de l’emploi, et notamment de l’emploi publique afin de donner à tous un emploi et ne pas laisser près d’un million de jeunes sur le carreau.

Le gouvernement doit répondre aux attentes de la société

Des lycées étaient bloqués (environ 50) et mobilisés (environ 100) aujourd’hui comme à Auch (1000 lycéens), à Rodez (1500 lycéens), à Toulouse (500 lycéens) à Caen et Lisieux (1000 lycéens), à Verdun (600 lycéens, à Pamiers (800 Lycéens), ou encore à Périgueux et Ribérac où les lycéens étaient près de 800 pour lutter contre le projet du gouvernement.

Le gouvernement  doit arrêter de faire la sourde oreille. Il doit désormais prendre en compte la mobilisation des jeunes, des salariés et des retraités. Les lycéens étaient près de 15 000 dans les rues de toute la France à se mobiliser,le gouvernement ne peut faire l’impasse sur ce tournant de la mobilisation.

Ainsi, l’UNL demande au gouvernement de répondre aux exigences citoyennes, et notamment celles des lycéens. Il ne peut continuer à mépriser le mouvement social au profit des agences de notations mondiales. La retraite à 60 ans à taux plein est possible, les réponses avancées par le gouvernement ne sont ni les bonnes ni les seules possibles !

L’UNL appelle dès maintenant tous les lycéens à préparer les mobilisations en assemblées générales dans tous les lycées de France et à se mobiliser massivement les 12 octobre contre le projet de loi sur les retraites.

Union Nationale Lycéenne

Mise à jour le Mercredi, 13 Octobre 2010 20 h 48  

Commenter cet article

valentini 17/10/2010 18:37



 


NOS-ENFANTS PATRIOTES ET NOUS: les pôv' communistes!


 


Sur la scène médiatique qui informe le monde, en fonction des reptations bondissantes du Marché et selon ses besoins en or et lots de crimes, HYPER-PAPA
bouffe la vie à pleines dents, Y A BON MIAM MIAM! Il se vautre dans le luxe. C'est son bon plaisir d'homme vrai. Et les médias, comme l'enfant de choeur à genoux devant le
prêtre, BLING BLING, elle est belle son Ève, c'est pour sa pomme! Mais ce n'est pas tout. Bouquet de 14 juillet final, il se présente comme l'incarnation de la vertu. Et
c'est vrai qu'il rêve de guillotine, son être suprême, un truc naturel qui fait la différence et parle aux victimes.


Mais bon sang, natürlich! Ça lui revient tout à coup. En tant qu'acteur-en-chef du spectacle quotidien, un jour Matamore à Kaboul, l'autre, Tartuffe à Rome ou
Poujade à Grenoble, il se souvient, oui, de NOS-ENFANTS! Se souvenir du futur, c'est original. Surtout quand on veut jouir, là, tout de suite, sans
entraves inacceptables. En effet, seules les entraves explicables sont acceptables. L'escroquerie d'état, par exemple! Une
tradition, française, insiste le ministre-ongle, very ongle, du budget. Jouir du travail humain et de toutes les richesses produites de Paris à Tataouine, qui est contre, franchement? On
va pas laisse les bons-à-riens en profiter, non? (silence, balancement de tête de chiot sur plage arrière).


Ce futur-là est un trésor étrange. C'est-à-dire, en langage out-in des plateaux où ça balance, surréaliste. Il échappe au fisc plus qu'à l'histoire: du temps perdu! Tournons la page!
C'est donc un futur merveilleux. En forme de gros soleil vert. Comme la liberté au-dessus du barbecue. Tantôt il vient de Pologne, via Bruxelles, réparer la chaudière des héritiers de
Petiot, sa vie est un roman, faut être bienveillant. Au fond, il croise un tas de gens. Tantôt, faisant escale à Marseille, il vient de Dublin, faire exploser l'usine à gaz des héritiers
de Pétain, roman rose, c'est la vie, il a réussi. En créant un parfum pour les poux. Ou encore, pulvérisant le néant qui occupe tant les temps modernes, en tout cas les
obsède, il vient du fond des âges, quelque part entre Rome-la-brute, Athènes-sur-hutte et Jérusalem-en-butte. Il vient, la liberté sous la main, le majeur derrière qui montre où trouver du
pétrole, c'est pas du bidon, ça remplit le pantalon.


NOS-ENFANTS sont donc PARTOUT où ca promet d'égorger les ennemis de la France. Les juifs, les nègres, les francs-maçons... Chef! Chef! C'est pas le bon texte!
L'état in vollem staat, quel foutoir! Son but cependant est clair: crocheter le vivant, en faire un marché, le mettre à la rue! Et ça marche! Nous y sommes! Alors, restons-y! Sans souci
d'âge, de sexe, de couleur de peau ou de cultures. Ça, c'est le problème de tous les DRH du genre humain, pas le nôtre!


 


Stop à l'appropriation capitaliste de la vie!