Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Rouen-pont-Mathilde30-10-2012-copie-1.jpg

Le 29 octobre 2012 a été marqué à Rouen par de gros nuages de fumées à l’est, et d’énormes embouteillages en ville.

Un incendie s’est déclenché sur le pont Mathilde, qui est l’un des principaux ponts sur la Seine, à la suite d’un accident entre deux poids lourds dont un camion citerne.

22 000 litres de gasoil et 9000 litres de super ont brûlé pendant plusieurs heures, détruisant la chaussée, mais pas seulement.

La vision du tablier du pont fissuré, soulevé, déformé est saisissante. Combien de temps de fermeture ? Pour l’instant, le chiffre est de 3 semaines date où seront rendues les conclusions des experts. Le nouveau plan de circulation est élaboré en ce moment. Il sera rendu public mercredi à 16 heures à la préfecture.

L’incendie a provoqué des dégâts majeurs sur des câbles de transport du réseau télécom qui l’utilise pour la traversée de la Seine. Huit gros câbles ont fondu lors de l’accident de camion. Des abonnés d’Orange et d’autres opérateurs, professionnels ou entreprises sont touchés.

Évidemment la direction a immédiatement mis en place une cellule de crise. Mais la raréfaction des effectifs techniques à France Telecom l’a contrainte à faire appel à des équipes techniques de tout le périmètre de l’Unité d’Intervention Normandie (UIN) à partir de la mi-journée. En effet, il n’existe plus d’équipes régionales à France Telecom pour faire face à de tels événements, la privatisation de France Telecom ayant provoqué leur dissolution. L’entreprise a donc mobilisé les dernières compétences qui existent de manière éparse sur un territoire qui couvre 5 départements.

35 à 40 techniciens, une partie de Rouen, les autres venant du Havre, de St Lô, et de Caen, sont sur place depuis que les pompiers ont éteint le feu, et que la préfecture leur a permis d’intervenir sur les lieux. Des équipes d’une dizaine de techniciens en moyenne, se relayent 24h sur 24 sur le site pour rétablir le service dans les meilleurs délais. Devant l’ampleur des dégâts, le tirage de nouvelles fibres optiques a été décidé.

Devant l’ampleur et l’urgence des travaux la direction a contacté l’inspection du travail pour lui demander une dérogation pour les horaires de travail, afin d’étendre la durée journalière à 12h, et de réduire l’inter vacation à 9h.

Cet accident pose une nouvelle fois le problème des effectifs à France Telecom, et la nécessité de remplacer tous les départs pour conserver des compétences et assurer l’avenir. La moyenne d’âge des techniciens dépasse les 50 ans, et les compétences risquent de disparaître.

Si le feu a été éteint sur place, il y a le feu pour que l’entreprise conserve ses capacités d’action à l’avenir !

G P

Source : CGT C.E. Orange - Normandie-Centre  

Commenter cet article