Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

FSM-congresPCFederussie-fev2013.jpg

Le Secrétaire Général de la FSM a prononcé le discours suivant au XVème Congrès du Parti Communiste de la Fédération de Russie le 24 Février 2013 à Moscou.

« La FSM : ce qu’elle est et ce qu’elle veut »

 

Chers camarades et amis,

Au nom de la FSM permettez- moi de vous transmettre les vœux pour le Congrès du Parti Communiste de Fédération de Russie et de vous en souhaiter le plein succès au profit de la classe ouvrière et de votre peuple. C’est un honneur et une joie pour la délégation de la FSM d’être dans le pays dont la classe ouvrière, dont le mouvement syndical, dont les cadres syndicaux ont été le cœur et l’esprit de la FSM de 1945 à 1990. En qualité de direction de la FSM, nous sommes fiers du rôle du Mouvement Syndical de l’Union Soviétique et nous sommes reconnaissants de sa contribution internationaliste et de son rôle dans le Mouvement Syndical International.

Qu’est la FSM et ce qu’elle veut.

Camarades et amis,

La FSM a été fondée le 3 Octobre 1945 après la 2ème Guerre Mondiale et suite à la défaite du fascisme et de la victoire de l’Armée Rouge.

La fondation de la FSM a été le résultat naturel de l’engagement du Mouvement Syndical du Travail au niveau national et a exprimé la nécessité d’une coordination internationale, la nécessité de la solidarité prolétarienne et de l’action commune de la Classe Ouvri7re Internationale contre l’exploitation capitaliste.

La FSM est une section organisée et progressive du Mouvement Syndical International et a pour objectif principal central l’amélioration des conditions de vie de la Classe Ouvrière Internationale, la lutte pour la revendication des libertés générales et syndicales, la lutte simultanée pour outrepasser la barbarie du système capitaliste.
La longue expérience, positive et négative, les dures luttes des Travailleurs et du Peuple de Spartacus à nos jours, confirment deux conclusions de base

D’abord ce que Marx a écrit « L’histoire de toute s les sociétés anciennes est une histoire de lutte » et deuxièmement que la Classe Ouvrière Internationale ne peut pas défendre ses revendications à court ou à long terme et ses objectifs de classe si elle n’attend pas une avant-garde politique, sa propre organisation syndicale , bien organisée et équipée sur le plan théorique. Telle qu’une Organisation syndicale internationale, qui aura un centre de coordination internationale qui aura des racines fortes et stables avec la base et qui sera engagée par la base. C’est le rôle que la FSM s’oblige à jouer et joue dans l’espace syndical international.

Nous sommes fiers de la course et de l’action de la FSM depuis 1945jus qu’à aujourd’hui. Elle a défendu le Socialisme dès le premier moment de sa création,, elle s’est dressée activement par sa solidarité moral, matérielle et syndicale auprès de tous les peuples qui ont combattu d’une manière pacifique ou par la lutte armée pour leur indépendance et leur libération, elle a facilité la survie de dizaine<s de milliers de militants du mouvement syndical qui vivaient la persécution et les menaces en Afrique, Amérique Latine, Amérique Centrale, Asie, Moyen Orient, Europe et Caraïbes et partout dans chaque pays du monde. Nous sommes fiers parce que les slogans les plus radicaux des luttes syndicales et l’action ont été écrits sur les banderol.es et les documents de la FSM.

Au cours de ce long et difficile parcours la FSM n’a jamais été effrayée pour reconnaître ses erreurs, pour faire son autocritique ouvertement aux simples travailleurs, pour combattre ses propres faiblesses et dérives. Pour le mouvement international de classe la critique, l’autocritique et l’émulation ont été et continuent à l’être pour aller de l’avant.
La FSM depuis le premier moment de sa création s’est confrontée à l’hostilité de la bourgeoisie et des impérialistes.

En 1949, sur l’initiative des Etats Unis et de la Grande Bretagne, la première attaque frontale a été portée contre la FSM par les sales membres de la CIA, l’Intelligence Service et leurs comparses.

Leur but initial était la dissolution de la FSM et quand ça a échoué, ils se retirent de la FSM et se mettent en mouvement pour diviser le mouvement et créer la CISL. Leur second effort a eu lieu en 1956, l’initiateur en était le Ministre d’Etat pour la Sécurité d’Autriche par la provocation et l’occupation par la police du Bureau Central de la FSM à Vienne., ils ont saisi toutes les archives. L’effort du capitalisme là aussi a échoué.

Ces années après la période 1989-1991, la FSM a été dans une situation très difficile. Elle a eu à se confronter à une dure attaque par les Européens et d’autres opportunistes en France, Italie, Espagne etc, qui avaient pour but la dissolution de la FSM et son intégration à la CISL, par exemple l’organisation syndicale des Etats Unis, l’Union Européenne et le capital international.

Les plans des opportunistes ont échoué et ce malgré de grandes difficultés, les persécutions politiques et l’anticommunisme, la FSM est restée stable et a maintenu son parcours historique. Il y a des forces qui se sont levées pour maintenir la FSM en vie.
Après le 15ème Congrès de la FSM à la Havane à Cuba, notre organisation a redémarré et grossit, elle est devenue plus forte, et développe l’action et se regroupe.

Aujourd’hui, elle a plus de 82 millions de membres dans 120 pays du monde. Elle est présente sur tous les continents, elle est présente dans tous les secteurs de base de la production.

Il y a deux ans, en Avril 2011, nous avons tenu à Athènes en Grèce, le 16ème Congrès de la FSM. Ca été un Congrès ouvert, démocratique et de classe qui a pris d’importantes décisions et s’est fixé de nouveaux objectifs pour le Mouvement International Syndical de Classe dans les conditions contemporaines.

En accord avec ses résolutions voilà quels sont les objectifs de la FSM aujourd’hui :

- L’augmentation des caractéristiques militantes de classe des syndicats à tous l<es niveaux, dans tous les secteurs. Pour accomplir cela, la ligne de collaboration de classe doit être combattue et mise en déroute, nous avons besoin de conduire une guerre ouverte contre l’aristocratie syndicale, la bureaucratie syndicale et le carriérisme.

- Le renforcement des syndicats de classe sur les lieux de travail, dans les groupes monopolistes, dans les multi nationales, dans les grandes industries. Dans les secteurs traditionnels et modernes de production. L’activation des travailleurs renforcent les syndicats.

- Le renforcement de nos liens avec la base, avec les travailleurs ordinaires et l’augmentation du fonctionnement démocratique des syndicats. Avec des directions élues qui sont accessibles à la base qui exprimeront la base et qui seront soutenues par la base. Une direction qui respectera les décisions collectives et sera le promoteur de la collectivité.

- L’enrichissement de l’Internationalisme et de la solidarité internationale qui sont les outils s de tous les travailleurs spécialement aujourd’hui où la coordination locale, régionale, sectorielle et transectorielle des luttes du travail est si nécessaire. La défense active des peuples qui luttent pour leurs droits. Pour le droit à l’auto détermination pour leur présent et leur avenir.

- La constante poursuite de l’Unité de la classe ouvrière indépendamment de ses différences. L’unité de la classe ouvrière est une condition préalable pour que notre classe construise des alliances avec les paysans pauvres, les auto-entrepreneurs les intellectuels progressistes.

- La confiance dans le rôle des travailleuses et dans la jeunesse qui travaille qui peut donner un sang nouveau, une nouvelle dynamique, une nouvelle vitalité et une nouvelle action dans les syndicats. L’élection dans des postes de direction et le renouvellement constant du centre de direction des organisations syndicales est vital.

- L’utilisation de la riche expérience positive et négative, dans les formes de lutte et le contenu des luttes de classe, la combinaison de l’économie avec la lutte politique, la poursuite des revendications qui unissent les travailleurs et sont en harmonie avec les besoins contemporain des travailleurs et des familles populaires. La combinaison de la défense, de l’offensive et des acquis.

- Les cotisations ont le souci du soutien idéologique pour les cadres syndicaux malgré l’échange pour l’éducation syndicale internationale et les programmes syndicaux qui rehausseront leur confiance dans la lutte claire de la classe ouvrière et de la nécessité de la lutte de classe : c’est ce qui les aidera à la réalisation du besoin de défendre et de renforcer le caractère de lutte de classe des syndicats.

- La nécessité pour chaque syndicat de gagner sa propre indépendance financière sans dépendre de la bourgeoisie, des instituts internationaux de l’opportunisme et des centres internationaux de la corruption. La dépendance financière donne naissance à d’autres dépendances. La seule saine gestion financière par elle-même est celle qui est donnée par les cotisations des adhérents.

- La capacité de chaque syndicat d’étudier les développements dans le champ de son secteur et d’utiliser ces développements pour les intérêts du travail sur le front de toutes les luttes, pour solutionner les revendications de toutes les revendications du travail, la sécurité sociale, les revendications de salaire et les revendications pour les syndicats.

- La compréhension que le système capitaliste a surpassé ses limites historiques, c’est une erreur et ces syndicats font fausse route et la voie pour la libération de la classe ouvrière ne peut pas se contenter du maquillage de la modernisation du capitalisme mais de le renverser.

- La participation active pour les luttes pour la paix, l’amitié, et la coopération avec les travailleurs et les peuples, la lutte contre le racisme, la xénophobie et le néofascisme. La lutte constante contre les impérialistes, les guerres impérialistes et le capitalisme qui est la base économique de l’impérialisme.

Chers camarades et chers amis,

Nous vous avons décrit ce qu’est la FSM et ce qu’elle veut. Vous avez une image de notre organisation. Nous n’avons rien à cacher.

Nous sommes prêts à renforcer nos relations avec la classe ouvrière de votre pays et à renouer des relations fraternelles avec le peuple de Russie. La FSM appartient beaucoup au peuple de Russie et en montrant notre reconnaissance, nous sommes prêts à soutenir .de toute façon le renforcement et l’orientation de classe du mouvement syndical de la Fédération de Russie.

Le renforcement des relations entre la FSM et la classe ouvrière de Russie et ses syndicats militants est aujourd’hui plus nécessaire que jamais.

La profonde crise capitaliste en Europe et dans le monde entier, la restauration du capitalisme, la pauvreté, la grande migration pour le travail et l’attaque contre le monde du travail contre les réussites du peuple russe demande de la coordination et de la solidarité entre nos syndicats.

En même temps, la compétition inter-impérialiste s’intensifie, les guerres impérialistes et l’agressivité des monopoles et des multinationales nous imposent une lourde tâche d’action sans délai dans les rangs de la FSM.

George Mavrikos

Source : FSM

 

 

Commenter cet article