Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

russie-carte1

« Arrêtez de brader notre santé», «ensemble pour une médecine digne de ce nom» sont les mots d’ordre que l’on pouvait lire sur les pancartes des 4000 personnes qui ont manifesté dimanche 30 novembre 2014 à Moscou, soutenues par le syndicat indépendant du personnel médical (Confédération du travail de Russie) et le mouvement «Ensemble pour la médecine digne».


Les médecins avaient déjà manifesté début novembre contre le projet de réforme du système de santé qui prévoit la fermeture de 26 des 65 hôpitaux de Moscou avant la fin de l’année. D’autres manifestations ont eu lieu dimanche à Saint-Pétersbourg, Nijni Novgorod et Vladivostok.


La réforme du système médical fait partie des premières décisions de Vladimir Poutine après sa réélection en mai 2012. Pour le gouvernement russe il s’agit «d’améliorer les soins médicaux» par la concentration de spécialistes dans des «hôpitaux plus efficaces». En contrepartie le gouvernement promet de doubler le salaire moyen des personnels médicaux (environ 730 euros actuellement).


Dans le même temps le budget du Fonds d’Assurance Obligatoire est réduit de 15% ce qui oblige, selon la presse russe, à de nombreux licenciements pour financer la réforme. Près de 7000 médecins seraient ainsi licenciés dans la capitale.


Déjà le 11 novembre, le journal Suisse «Le Matin» rapportait les propos des premiers manifestants : « Tôt ou tard les manifestations vont devenir massives si cela continue. C’est une grave menace pour l’Etat et il ne peut l’apaiser en distribuant de l’argent car il n’y a plus d’argent ».

 

source: POI

Commenter cet article