Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel LeDiablo

 

LES ALLOCATIONS FAMILIALES EN DANGER

Ambroise-Croizat.jpg

C'EST LE COÛT DU TRAVAIL QUI EST VISÉ

« Dans le flot des nouvelles lancées chaque jour par les médias il en est qui sont étonnamment discrètes ainsi celles qui reflètent l'état de santé du capital :

En 2012 une augmentation moyenne de 18% contre 1,5% pour les salariés en activité, 12 fois moins. On comprend cette discrétion, ces chiffres sont à l'inverse de la fable du pauvre patron que les « coûts salariaux trop élevés empêchent d'embaucher »; et encore il convient de tenir compte de l'énorme différence de revenus entre les entreprises du CAC 40 et les PME ! Car ce qui capte l'attirance du pouvoir Hollandais comme celui de Sarkozy avant lui, ce sont les grandes, très grandes entreprises et leurs riches dirigeants : c'est à eux qu'ira l'essentiel des 30 milliards prévus pour « encourager » l'embauche; c'est aux 770 familles les plus riches que les impôts vont rembourser 184 millions de « trop perçu » du fait qu'ils sont calculés sur le revenu de l'année précédente, c'est-à-dire la dernière année Sarkozy !!!!

LA SÉCU, UN INVESTISSEMENT PRODUCTIF

Dès sa publication en 1945 de la loi de Sécurité Sociale et de son principe d'organisation, elle souleva une hostilité farouche du patronat et notamment des assurances et des fonds de pension : rappelons que son principe est foncièrement anti libéral : chacun cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins,

Non ce n'est pas l'entreprise qui paie, c'est le salarié; c'est une partie du pouvoir d'achat des salaires : du reste le salarié licencié représente une baisse de charge.

Qu’est-ce que le salaire différé ? Observons une Fiche de paie

salaire-differe.jpg

Ainsi, pour un salaire net de 2 026 euros, la Sécurité sociale perçoit aujourd’hui 1 102 euros. C’est cela le salaire différé.

 

Ces 1 102 euros sont immédiatement reversés en pensions de retraite, allocations familiales, remboursements de soins, verse­ments aux établissements de santé.

C’est le système par répartition.

Suite à la décision annoncée par Hollande, la situation serait pour un même salaire brut de 2 400 euros, le salarié paierait toujours 374 euros, mais les cotisations patronales seraient ramenées à 602 euros. Le patron récupérera 126 euros par mois et la Sécurité sociale recevra 976 euros au lieu de 1 102 euros. Et cela à hauteur des 36 milliards d’euros de cotisations patronales d’allocations familiales.

 

Soit 36 000 000 000 / 2026 = soit 17 769 003 /12 soit 1 480 750 emplois pour une année. Alors que le patronat s’évertue à indiquer qu’il va créer un million d’emplois. Où va passer l’argent des 480 750 non crées ? Encore un énorme cadeau social- libéral du Président (des patrons) au MEDEF !

 

Merci à Gérard  D M pour ce dossier

 

 

 

Commenter cet article

Gilleron Bernard 27/01/2014 10:44


désolé: erreur dans l'URL du site:


www.reseau-salariat.info


 

Gilleron Bernard 27/01/2014 10:38


Réseau Salariat sur Facebook:


https://www.facebook.com/pages/R%C3%A9seau-Salariat/192419537518293?fref=ts


www.reseau-salariat.fr

Gilleron Bernard 27/01/2014 10:27


Bonne piqûre de rappel mieux chiffrée que je n'aurais pu le faire, mais une remarque à propos du titre "salaire différé" qui est inapproprié.


La notion de "différé dans le temps" s'applique et est perçue par les gens aux versement à la logique assurentielle, notamment la retraite ou on parle de retraite par capitalisation: on verse
tant par mois et a l'issue d'une vie de travail on reçoit, par petits bouts mensuels, des parts du capital constitué.


Il n'en va pas du tout ainsi de nos cotisations sociales: il n'y a pas de report dans le temps mais mutualisation des recettes des cotisants à l'instant t, et des dépenses de couverture maladie,
famille, retraite par les bénéficiaires, également à l'instant t.


Ce n'est pas du pinaillage stérile: toute la propagande du patronat porte sur l'entretien de cette confusion entre notions assurencielle et mutualisée. Nous devrions nous mêmes bien distinguer et
éviter de parler d'assurances sociales, et à l'inverse de "mutuelles" quand derrière  ce mot se cachent de viles Compagnies d'Assurances.


D'une manière générale nous entreprenons dans le "Réseau Salariat" lancé par Bernard Friot, de clarifier tout ça et de proposer l'idée révolutionnaire d'un "salaire à vie" versé à chacun en
fonction de sa qualification propre et de 18 ans à la fin de vie, pour autant qu'il crée (chaque humain "produit" quelque chose tout au long de sa vie) de la "valeur", utile à la société.


En contrepartie, disparaitraient la rémunération sans fondement des propriétaires privés de capital, pour la mise à disposition de ce capital dans le procès productif.

Michel LeDiablo 27/01/2014 11:21



Bonjour Bernard,


Merci pour cette précision que je partage . Je pense, en effet, que l'on devrait dire "salaire socialisé". Il reste que j'ai voulu publié l'article tel qu'il
m'a été transmis par mon ami Gérard DM sans en modifier le moindre terme.


Salut et fraternité


Le Diablo