Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Les comptes nationaux de la santé, rendus publics le 10 septembre, on mis en évidence que la CSBM (consommation de soins et biens médicaux), qui représente les trois quarts des dépenses courantes de santé, a progressé de 2,7 % en 2011.

Dans ce chiffre, la part des organismes complémentaires (essentiellement les mutuelles) dans son financement a augmenté de 13,7 % et de 14,5 % si l’on tient compte de la contribution de ces organismes au Fonds CMU, soit à 24,6 milliards d’euros. Un bond de 900 millions d’euros !

Il s’agit tout simplement l’effet d’une accélération désengagement de la sécurité sociale, voulue par le précédent gouvernement, qui se traduit par un transfert de charges des cotisations patronales (scandaleusement appelées « charges sociales ») vers l’assuré social et le malade, au travers de l’augmentation des cotisations mutuelles.

Cela se traduit concrètement par un recul de la part de la Sécurité sociale dans la CSBM (-0,2%). Celle-ci s’établit en 2011 à 180 milliards d’euros, indiquent les comptes de la Santé, contre 175 milliards en 2010. Le ralentissement de sa croissance, amorcé en 2008, se confirme en 2011, commente la Drees, qui indique que la CSBM progresse à nouveau « en valeur un peu plus rapidement que l’année précédente » : + 2,7 % en 2011 après + 2,5 % en 2010, « mais à un rythme moins soutenu qu’en 2009 (+ 3,3 %) » et nettement en dessous des progressions observées au début de la décennie. Pas étonnant !

La vérité c'est que les salariés et les retraités, et particulièrement les plus bas revenus, évitent de se soigner !

Le poids croissant des dépenses hospitalières pour les organismes complémentaires s’explique notamment, entre 2005 et 2007, par « les hausses du forfait journalier à l’hôpital et les hausses de tarifs journaliers dans les hôpitaux publics ».S’y ajoutent, en 2008, l’instauration de la participation de 18 euros sur les actes supérieurs à 91 euros, puis, en 2010, le passage de 16 à 18 euros par jour du forfait journalier hospitalier et le relèvement de 91 à 120 euros du seuil d’application du forfait de 18 euros sur les actes lourds.

Autre poste en hausse : les soins de ville, tirés notamment par les dépassements d’honoraires, et les autres biens médicaux (optique, orthèses, fauteuils roulants, lits médicalisés, etc.).

Ça « se sucre » donc pas mal dans ces secteurs, au détriment de l’usager et du malade, au point que ces progressions font plus que compenser la baisse de prise en charge des médicaments par la sécurité sociale, qui, en raison des déremboursements et autres franchises, est passée de 17,7 à 15,1 % en 2010. Une évolution également induite par la non-prise en charge des médicaments à 15 % décidée par les mutuelles.

De leur côté, les ménages voient leur reste à charge s’établir à 17,3 milliards d’euros en 2011 soit 9,6 % de la CSBM « comme en 2010 », ce qui confirme bien la dégradation de l’accès au soin chez les plus pauvres.

 

 

Source : le blog de l'UL CGT de Dieppe

Commenter cet article

caroleone 22/09/2012 12:15


@ Diablo,


 


Je me lâche, t'as vu ça.....bon, c'est de temps en temps quand même


 


Bises


 


caro

caroleone 22/09/2012 12:14


@ Henri,


 


Tu sais, je peux fort bien écrire un poème cracra ou un poème paillard, ça ne me gênerait pas mais ma cote de popularité sûrement en prendrait un coup


Bises


 


caro

Henri 21/09/2012 21:29


Caro, je te sens moins poétesse sur ce coup là; si tu te mets à faire du "Henri" dans le texte, où vas t'on


bises 

caroleone 21/09/2012 16:34


Bonjour Diablo,


 


En lisant ce communiqué j'ai réalisé que la méthode sarko avec sa purge médicale avait du bon, je ne suis plus jamais malade : la preuve, je n'ai pas vu le médecin de l'année. Ah, ça pour sûr, la
sécu n'a pas le trou du c..élargi à cause de moi si je peux me permettre cette allusion coquine !





 


Bises et bonne soirée diablissime


 


caro

DIABLO 22/09/2012 07:12



Eh ben Caro !...


Bises


Diablo