Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

sankara-burkina2014.jpg

Faisant vaillamment face au régime néocolonial et criminel de Blaise Compaoré, l’homme-lige du capital qui a renversé l’héroïque Thomas Sankara avec la complicité de la « Françafrique », la jeunesse populaire du Burkina Faso exige le départ unilatéral du tyran qui a appauvri le peuple, liquidé le processus révolutionnaire, enrichi une caste de parasites liés à l’impérialisme.

 

Le PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) , sa commission internationale et sa commission jeunesse appellent les militants communistes à témoigner leur solidarité aux insurgés burkinabés et mettent en garde les néocolonialistes du gouvernement actuel (cf l’intervention illégitime au Mali ou en Libye) contre toute tentative pour sauver ou pour rafistoler le régime compradore honni en remplaçant le dictateur par des « personnalités » civiles ou militaires de son entourage.

 

L’émancipation des peuples africains anciennement colonisés par la France coïncide avec l’intérêt profond du peuple français car, comme disait Engels, « un peuple qui en opprime un autre ne saurait être libre ».

Ensemble contre l’ennemi commun qui détruit l’Afrique et la France, l’impérialisme !

 

source: initiative communiste

 

Commenter cet article