Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

PRCFlogobis

Pas un mois, et bientôt pas une semaine ne se passent sans que la liste des victimes du terrorisme ne s’allonge en Corse sur fond d’activités mafieuses et de séparatisme réactionnaire.

 

Le vrai problème de la Corse n’est nullement, comme le prétendent les séparatistes flirtant avec la droite corse, la « domination de Paris ». C’est avec ce type de slogan chauvin qu’on oppose les travailleurs et les Français de diverses origines comme s’il n’y avait pas plus de Corses vivant sur le continent que de « continentaux » vivant en Corse.

 

En réalité, les séparatistes s’inscrivent dans une stratégie capitaliste du « diviser pour régner » qui vise, dans toute l’Union européenne, à faire éclater les Etats nationaux (Italie, France…) et multinationaux (Tchécoslovaquie, Yougoslavie, Espagne, Belgique,…) existants pour mettre en place l’Empire européen du grand capital dirigé depuis Berlin.

 

Dans une France euro-balkanisée, les Corses ne gagneraient rien, au contraire, les promoteurs et les maffieux auraient les mains encore plus libres pour saccager l’Ile de beauté.

 

La vraie solution n’est pas d’aider les capitalistes à faire sauter la République française une et indivisible (1) mais de la défendre et surtout, de la CHANGER pour en faire, de Dunkerque à Bonifacio, une République souveraine, sociale et fraternelle développant de manière équilibrée et planifiée l’ensemble de ses territoires. Y compris en développant l’emploi industriel et agricole en Corse, en déployant l’enseignement du corse dans le cadre des écoles publiques sans pour autant remettre en cause la langue française (2)  et l’histoire de France à laquelle la Corse, notamment pendant la Résistance, a apporté une contribution éminente.

 

Le PRCF est plus que jamais solidaire des communistes corses qui continuent, sans crainte du danger, de défendre les valeurs républicaines, patriotiques et internationalistes contre le séparatisme mafieux. Il combat plus que jamais l’ensemble des gouvernements UMPS qui, en démantelant l’Etat nation français au nom de l’Europe fédérale, en cassant les services publics, en laissant le MEDEF désindustrialiser le pays et privilégier l’affairisme et le « tout-tourisme », détruisent les bases mêmes du « vivre ensemble » dans notre pays.

 

Le Pôle de Renaissance Communiste en France 

le 14 novembre 2012


(1)Rappelons que Pascal Paoli fut d’abord un jacobin partisan de la Révolution française ; antérieurement à la Révolution, Paoli s’était d’ailleurs adressé à Rousseau, principal inspirateur de Robespierre, pour lui demander de rédiger la première Constitution républicaine de la Corse.

 

(2) A notre époque, la langue française et les langues régionales ne doivent pas s’affronter mais tenir tête ensemble au « Ramina-Globish » du tout-anglais. Sans quoi elles périront ensemble.

 

corse.jpg

Commenter cet article

almanitoo 16/11/2012 15:17


Attention aux amalgames, il y a aussi en Corse des autonomistes honnêtes et de gauche! 


Il se trouve que les séparatistes de droite semblent bénéficier d'une protection des gouvernements successifs depuis les année 70. Bétonner la Corse serait en effet très rentable, tout comme il a
été envisagé un temps de vider la Corse de ses occupants pour avoir les mains libres pour rentabiliser ce joyau unique.


La mafia est maintenant infiltrée à tous les niveaux de la société corse, il était bien évidemment plus facile d'emprisonner les autonomistes "purs" que de courir après les affairistes tant qu'il
était encore temps!

caroleone 16/11/2012 14:56


Oui je suis bien d'accord avec le soutien aux communistes corses et à ceux qui s'en rapprochent car comme il est dit le combat sur cette île doit être rude et une chatte ne doit pas y retrouver
ses petits.......


En attendant ce sont toujours les mêmes qui trinquent comme d'habitude.


 


Bises mon diable


 


caro