Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Le Diablo

 hollande-02

Stupéfiante « gauche » qui navigue plus à droite que la droite.
Nous avons appris par les média que le Journal officiel avait publié samedi 8 mars 2014 (journée du droit des femmes) un décret du Ministère du Travail autorisant les commerces de détail de bricolage à ouvrir le dimanche et que son application est entrée en vigueur ce dimanche 9 mars 2014...
Il concerne : « les commerces de détail du bricolage à la liste des catégories d'établissements bénéficiant d'une dérogation de droit en matière de repos dominical en application de l'article L. 3132-12 du code du travail » donc l’ensemble les établissements de vente au détail faisant commerce à titre principal de matériaux et matériels de bricolage, de quincaillerie, de peintures-émaux-vernis, de verre plat, et de matériaux de construction.
Voilà un nouveau cadeau au patronat puisqu’à la demande d'organisations syndicales, le Conseil d'Etat, la plus haute juridiction administrative en France, avait cassé l'exécution du décret du 30 décembre 2013 qui autorisait temporairement l'ouverture de ces magasins... au motif que : « ce décret porte une atteinte grave et immédiate aux intérêts que défendent les organisations syndicales et qu'il existait donc une situation d'urgence »
Mais ce nouveau décret signé par Ayrault quelques semaines avant son éviction, va plus loin que ne l’exigeait le rapport Bailly qui préconisait une souplesse selon les territoires et non une application à l’ensemble, et va à contresens du Conseil d'Etat qui avait estimé que « le principe d'un repos hebdomadaire est un droit constitutionnel et que ce droit s'exerce en principe le dimanche le décret initial était de nature »
Mais c’est là un doigt dans l’engrenage qui va entraîner l’ensemble des travailleurs dans une spirale infernale, car le Medef a désormais tous les arguments, notamment en pleine crise économique, pour que les repos du samedi et dimanche soient supprimés partout en tant qu’acquis social et qu’ils soient organisés partout selon les intérêts économiques de l’entreprise… après les 35h00 flexibles et annualisées, ce sont les repos qui seront bientôt flexibles et individualisés.
A quelques jours du 70ème anniversaire (le 15 mars) des Accords du CNR, Ayrault et Sapin vont plus loin que Fillon et Besson, et ils donnent ainsi quitus aux propos de Denis Kessler le 4 octobre 2010 quand il avait dit « Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s'y emploie » aux propos de François Fillon en octobre 2002 « la pire année pour la France n’est pas 1940 mais 1936 » aux propos de Jospin le 13 septembre 1999 « Il ne faut pas tout attendre de l'Etat, si le Medef se mobilise, que d'autres se mobilisent aussi, l’Etat ne peut pas tout »
Ce doigt dans l’engrenage, après l’allongement de la durée de cotisations et le départ à la retraite à 62 ans, c’est aussi la remise en cause du temps de travail et des congés payés (acquis du Front Populaire et du CNR), la suppression des jours fériés (Raffarin a commencé en 2005), qui aboutiront à un bond en arrière de 80 années…
Car comme l’a dit il y a quelques jours un syndicaliste jaune à la botte du patronat, le délégué CFTC de Bridgestone à Béthune « Nous sommes trop chers de 20% par rapport à l'Espagne et l'Italie. Le directeur veut trouver un compromis avec les organisations syndicales pour augmenter la productivité de 20% »… il aurait pu ajouter ce qu’avait dit quelques mois plus tôt, un des hauts cadres de cette entreprise japonaise « il nous faudra produire au même coût que l’Asie »
Il faut donc s’attendre, comme dans les pays sortis de l’ère soviétique pour entrer dans le libéralisme, à voir baisser la durée de vie, qui avait augmenté grâce à la médecine, à la prévention, et aux améliorations des conditions de travail… donc détérioration des conditions de travail cumulée avec la difficulté de plus en plus récurrente à se soigner, va correspondre à une baisse de la durée de vie, surtout en bonne santé.
Aussi, rappelons-nous toujours d’une des derniers phrases du livre « Germinal » d’Emile Zola « Un jour, Étienne l'espère et il en est persuadé, les ouvriers vaincront l'injustice »
« Un barricade n’a que deux côtés »… il faut, toutefois, en être persuadé !

 

Le 9 mars 2014

 

Cercle Ouvrier du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais 

 

source: http://joukov.eklablog.com/

Commenter cet article