Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Pour lutter contre la dégradation du suivi des chômeurs, Pôle emploi abandonne le « suivi mensuel personnalisé » et préconise de segmenter l’offre en trois catégories de demandeurs : ceux qui sont les plus éloignés de l’emploi ; ceux qui en sont le moins éloignés ; ceux qui en sont proches mais sont autonomes dans leurs recherches.

Cet « accompagnement différencié » des demandeurs d'emploi, est la déclinaison de la convention signée en 2011, entre Pôle emploi, l'Unedic et l'Etat. C’est l’une des dernières mesures de l’ère Sarkozy, de sinistre mémoire.

Pour les chômeurs « qui sont les plus éloignés de l'emploi », le texte préconise un « accompagnement renforcé ». Les « conseillers dédiés » qui traiteront ces dossiers - 50 à 70 chacun au maximum -devront avoir un contact « au moins mensuel » avec ces personnes. Tout demandeur d'emploi qui n'a eu « aucune période d'activité au cours des neuf mois suivant son inscription » devra subir un « entretien approfondi ». C'est à cette population la plus fragile que seront affectés  « prioritairement consacrés » les 2.000 postes redéployés prévus par la convention.

 

Deuxième catégorie, les chômeurs moins éloignés du marché du travail mais « qui ont besoin d'être appuyés » et « accompagnés régulièrement ». Pour eux, «  l'intensité et le contenu » de l'accompagnement seront définis par le conseiller en fonction du diagnostic qu'il portera.

 

Enfin, pour les demandeurs d'emploi « proches du marché du travail, autonomes dans leurs recherches » et qui ont surtout « besoin d'être mis en contact avec des offres », le conseiller pourra se contenter de s'assurer que le demandeur reçoit bien les offres en question et qu'il « accomplit des actes positifs de recherche d'emploi ».

 

Evidemment le nouveau système ne réduit pas le contrôle accru des chômeurs, et ne fera pas baisser le nombre des convocations envoyées par le Pôle emploi. Il ne fera donc pas baisser le risque d'être radié de la liste des demandeurs d'emploi. Le nouveau système a été conçu pour être plus que jamais l’outil de la politique de culpabilisation des demandeurs d’emplois, qualifiés de « fainéants » lors de la dernière campagne électorale par des tenants de la majorité sortante (« pour 99% d’entre eux » a-t-on même entendu ! Scandaleux !). La vigilance doit continuer à s'imposer. Les chômeurs doivent donc continuer à être vigilants s'ils ne veulent pas être exclus des listes de demandeurs d'emploi.

 

Nouveauté : Pôle emploi compte proposer à ceux « qui le souhaitent une offre de service 100 % Web » en accès libre (aide à la rédaction d'un CV, simulation des droits, exercices...) ou en lien avec un conseiller (coaching en ligne). Le problème est que l’accès au Web n’est pas gratuit (à l’exception d’initiatives spécifiques de collectivités locales ou d’associations). Le Web n’est pas encore un Service Public. L’ouverture au Web risque donc ne n’être qu’un gadget sans effet palpable, notamment dans les  régions sous équipée en haut débit, et où la pénétration d’Internet est faible, particulièrement chez les demandeurs d’emplois dont les revenus sont particulièrement faibles.

 

Il est évident que, sans véritables moyens supplémentaires, cette réformette n’aura que peu d’effet.

Ce qui est nécessaire c’est:

  • => d’augmenter de manière substantielle les effectifs de pôle emploi
  • => d'ouvrir des antennes de proximité,
  • => de renforcer l’offre de transport public, notamment dans les secteurs ruraux et péri-urbains.

Le nouveau chef de l'Etat s'est engagé à « renforcer les moyens » de l'établissement public, sans plus de précision à ce stade. Voilà donc un chantier à suivre de près

Source: le blog de l'UL CGT de Dieppe

Commenter cet article