Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

navire-russe.jpg

Les Navires de guerre russe sont entrés dans les eaux territoriales syriennes dans un mouvement agressif conçu pour empêcher toute attaque dirigée par l'OTAN sur le pays sous le couvert d'une «intervention humanitaire».Les "Navires de guerre russes sont arrivé dans les eaux territoriales syriennes, a annoncé une agence de nouvelles syriennes, jeudi, indiquant que le mouvement a représenté un message clair à l'Occident, que Moscou résistera à toute intervention étrangère dans les troubles civils qui secouent le pays", rapporte Haaretz.

La Russie a intensifié ses efforts pour défendre la Syrie ces derniers jours, avec ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, désireux d'empêcher la violence ou une guerre civile dans le pays, au mépris des réclamations par les puissances occidentales qui soutiennent les terroristes et accusent, le président Bachar al-Assad de répression sanglante des manifestants innocents.

Comme nous l'avons vu avant l'attaque sur la Libye, qui a également été présentée comme une «intervention humanitaire», des puissances de l'OTAN sont prêts à diaboliser le gouvernement d'Assad en caractérisant les attaques de ses forces des atrocités tout en ignorant les attaques similaires par des forces d' «opposition », comme cette semaine suite a un raid sur un complexe de renseignement des forces aériennes syriennes qui a tué ou blessé 20 policiers de la sécurité.

Le Département d'Etat américain porte-parole Mark Toner rejette l'allégation de la Russie que la Syrie est dans une guerre civile, en déclarant, «Nous pensons que le régime d’Assad mène une campagne de violence, d'intimidation et de répression contre des manifestants innocents».

Bien sûr, nous avons entendu une rhétorique similaire de l'OTAN soutenus par Al-Qaïda , des rebelles réquisitionnés, des avions de chasse et de tir de lance-roquettes en Libye, des actions également entreprises par "manifestants innocents". 

Comme nous l'avons indiqué précédemment, malgré la spéculation écrasante que l'Iran sera la prochaine cible d'une agression militaire, la Syrie est la cible la plus probable pour la salve suivante du changement de régime soutenu par l'OTAN.

Le président américain Barack Obama a ouvert le bal en août quand il a appelé le président al-Assad à démissionner. L'ONU a déjà retiré tout le personnel non essentiel du pays.

Sans aide de la Russie, la Syrie serait largement sans défense contre une attaque de l'OTAN. "Je ne vois pas tous les problèmes purement militaires. La Syrie n'a pas de défense contre les systèmes occidentaux ... Mais il serait plus risqué que la Libye. Ce serait une opération militaire lourde ", selon l'ancien chef de la force aérienne française Jean Rannou .

Étant donné que la presse occidentale s'est avérée apte à fabriquer des mensonges pour justifier les interventions militaires, si les actions du régime d'Assad représentent des atrocités réelles, la conduite légitime d'une guerre civile demeure incertaine. Certains ont prétendu les abus sont embellis, tandis que deux anciens agent de la CIA Robert Baer et ex-officier du MI6 Alastair Crooke ont souligner que le peuple syrien voulait absolument le changement, mais pas sous la forme d'une OTAN «humanitaire» d'assaut.

Paul Joseph Watson

 

Source : LibrAfrique

Commenter cet article