Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Tribune libre
Beaucoup de militants sont naturellement portés à sympathiser avec les rebelles syriens et à adhérer au discours dominant qui consiste en une condamnation sans nuance et totale des autorités du régime baasiste et de son dirigeant, Bachar el Assad.
Je ne partage pas du tout ce point de vue.
La révolution syrienne depuis son commencement m’a paru peu spontanée. Il s’agit selon moi ni plus ni moins d’une « révolution colorée » comme en Ukraine, massivement financée par des officines liées aux services secrets occidentaux, où jouent les premiers rôles des activistes formés en Occident à la manipulation de l’opinion et à l’exploitation des technologies de l’information. Ils créent une agitation artificielle ou amplifient et détournent de ses buts un mouvement qui au début est légitime et endogène. C’est un « apéro Facebook » convoqué par la CIA pour provoquer des incidents sanglants pour discréditer le gouvernement.
Les révolutions en Tunisie et en Egypte ont connu aussi ce processus de détournement, mais il y avait aussi à leur base un puissant mouvement populaire, et une forte montée des luttes ouvrières. J’ignore si c’était le cas en Syrie, mais ce qui se passe dans ce pays ressemble aux manipulations cyniques qui ont ravagé la Libye ; des séditions internes aux clans au pouvoir, des opposants islamistes soutenus à bout de bras par les pétromonarchies islamistes du Golfe, des déserteurs et des mercenaires, des terroristes liés à Al Qaida, un grand travail de désinformation par la télé de l’émir du Qatar, al Jezzira, relayé avec complaisance par les médias officieux genre « Le Monde » ou « Le New York Times », avec enthousiasme par la presse « bobo », et finalement l’intervention directe de barbouzes et de forces spéciales étrangères.
Les infos sur la répression en Syrie viennent presque toutes d’un organisme dit « OSDH, alias observatoire syrien des droits de l’homme » basé à Londres, qui est de notoriété publique lié à l’opposition, et plus exactement aux frères musulmans. Les affirmations non vérifiées qui en émanent sont diffusées sans aucune réserve critique et sont à la base de la campagne de déstabilisation de la Syrie qui dure depuis un an et qui a pour but (réussi en Occident, complètement manqué sur les autres continents et en Russie) de dresser l’opinion contre le gouvernent syrien pour justifier une action directe pour le renverser. Notons qu’une partie de la presse « alter » (comme « le Monde Diplomatique ») participe tacitement par affinité islamo-gauchiste avec les rebelles. Un nombre non négligeable de ces « informations » sont de pures inventions du genre Timisoara ou bébé koweitien.
La révolution syrienne pendant trois mois est restée l’arlésienne du printemps arabe : elle était annoncée sans qu’elle démarre. Il se passait bien davantage d’événements révolutionnaires au Maroc, mais la Syrie était une cible de l’impérialisme, tandis qu’il allait ménager la monarchie de Mohammed VI, protégée de l’Occident.
Puis nous avons vu apparaitre de bien curieux démocrates : du genre de ceux qui ont alimentés les maquis du GIA en Algérie. Pourtant les médias ont continué dans leur grande majorité à soutenir la fable d’une révolte non-violente réprimée sans raison par des bouchers. Pour ce qui est des autorités syriennes, je ne garantirais pas qu’elles soient sans reproche, mais les rebelles armés de la soi-disant ASL (armée syrienne libre), par exemple, sont bel et bien des terroristes manipulés pour plonger le pays dans le chaos de la guerre civile communautariste à l'instar de l'Irak.
Les informations émanant de l’agence syrienne officielle et l’observation des témoins y compris les observateurs de la ligue arabe convergent et sont crédibles sur le point suivant : la violence est partagée. Les médias internationaux dans cette situation complexe prennent parti de manière éhontée. Abattre le régime syrien, gênant pour l’Occident, seul allié des palestiniens dans la région, est devenu une priorité pour la « société civile » mondiale, c'est-à-dire la grande bourgeoise internationale et ses intellectuels organiques des médias.
La vrai question que nous , militants communistes, devons-nous poser est celle-ci, est-ce que nous acceptons d’appuyer une agression anglo franco turco qataro américaine contre un pays souverain, utilisant une stratégie de déstabilisation qui commence à être bien rodée, et bien connue aussi,  mêlant le harcèlement médiatique, l’utilisation subversive des réseaux sociaux, et le terrorisme le plus sanguinaire, ou bien non ?
Il faut soutenir les communistes syriens qui sont partagés sur la question du régime mais qui sont unanimes pour refuser les sanctions et l’ingérence internationales.
 

 

 

Le 10 février 2012
Gilles ,animateur du blog « Réveil communiste »
 

 

 

N.B. : Parmi les défenseurs du régime syrien (dont je ne fais pas partie : je ne défends que l’intégrité et l’indépendance de la Syrie) on trouve des groupes qui ont la réputation d’être des antisémites larvés et des « rouges bruns » comme le « réseau Voltaire » qui est proche du site « info Syrie », et qui est d’ailleurs basé en Syrie. Certes, et alors ? Il se trouve que ce qu’ils disent sur la situation en Syrie pourrait bien être vrai, cette fois-ci,  que ça plaise ou non. Aujourd’hui les salauds à l'œuvre qu'il faut démasquer d'urgence sont dans les rédactions « main Stream » et leurs mensonges sont sans commune mesure par leur nocivité avec les élucubrations sur le 11 septembre qu’on put commettre certains soutiens de Bachar el Assad.
G. Q.

Commenter cet article

Serge des bois 11/02/2012 22:19


En tant que militant communiste, je dirais qu'il n'y a plus qu'un désert dans le combat de classe.


L'exemple de la Libye ne leur a pas suffi.


Il ne reste plus que des moutons à la remorque d'un monarque entrain de nous berner pour préparer une intervention armée contre un pays souverain, et on ne trouve rien de plus pressé à faire que
de lui préparer le terrain plutôt que de mobiliser contre la casse de ce qui reste de nos avancées sociales chèrement acquises  ...


Les "irresponsables" du PCF et de la CGT trahissent notre peuple et son histoire.