Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Mon ami Henri, correspondant d’EL DIABLO m’adresse ce communiqué que je publie tel quel :

 

Mouvement Paix

La solidarité avec le peuple syrien ne passe pas par une intervention militaire

Le Mouvement de la Paix condamne une fois encore les violences meurtrières qui se poursuivent en Syrie, et réaffirme sa totale solidarité aux actions pacifiques du courageux peuple syrien pour la justice et la démocratie.

La Syrie continue de s’enfoncer dans une situation dramatique, dont le peuple syrien demeure la première victime. Toute décision qui conduirait à ajouter des souffrances aux 14 000 victimes recensées depuis 15 mois irait à contre-sens de la volonté majoritaire des Syriens d’accéder à un État démocratique. Il est de la responsabilité de la communauté internationale de prévenir une guerre civile qui a commencé avec la féroce répression exercée par le régime de Bachar El Assad contre les manifestations populaires non-violentes pour la démocratie et un État de droit.

 

Toute instrumentalisation par diverses forces extérieures va à l’encontre des intérêts du peuple syrien, et comporte des menaces d’embrasement d’une région, déjà fragilisée par un commerce des armes incontrôlé. Aussi faut-il exiger et appliquer un embargo total sur les ventes d'armes qui alimentent le cycle de la terreur en Syrie.

 

La France et la communauté internationale doivent agir d’urgence et avec fermeté pour faire cesser les massacres et favoriser une solution politique négociée dans le cadre de l’Organisation des Nations Unies. Mettre un terme à la spirale infernale des violences est la nécessaire première étape de la mise en œuvre du plan de paix de l’émissaire de l’ONU, Kofi Annan. Celui-ci prévoit des solutions viables, un cessez-le-feu accepté mais non encore respecté par le pouvoir et l’opposition, le retour de l'armée dans les casernes, la libération des prisonniers, le respect du droit de manifestation, l'ouverture d'un dialogue opposition/pouvoir, la libre circulation de la presse et des médias. Dans cette optique, le renforcement du nombre et du rôle des observateurs est en mesure de protéger les populations.

 

Si nous pouvons nous féliciter que la France n’envisage pas son action en dehors de l’Organisation des Nations Unies, la question essentielle est de savoir ce que la France va défendre au sein de l’ONU. Ainsi le Mouvement de la Paix demande au président de la République de ne pas retenir l’option militaire et de faire entendre au sein du Conseil de sécurité « la force du droit plutôt que le droit de la force » pour favoriser les solutions politiques et diplomatiques.

 

Ainsi, le Mouvement de la Paix réaffirme son opposition à toute intervention militaire. Rajouter la guerre aux violences ne résoudra rien en Syrie, pas plus que cela n’a résolu durablement la situation en Libye, en Afghanistan ou en Irak. Les soldats Français rentrent d'Afghanistan, ce n'est pas pour les renvoyer en Syrie !

 

Le Mouvement de la Paix écoute avec attention les mouvements démocratiques de résistance syriens, notamment de l’intérieur. Ceux-ci disent que la militarisation de la situation contribuerait à priver le peuple syrien de sa révolution, et appellent à négocier une issue politique avec l’ensemble des composantes du pays. La logique de la culture de paix doit s'imposer devant celle de la culture de guerre.

 

Le Mouvement de la Paix 

Saint-Ouen, le 7 juin 2012

Commenter cet article