Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

stop-tafta1.jpg

*****

Cercle Ouvrier du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais 

TAFTA, danger grave et imminent !
Partons de ce texte paru dans la Voix de la Russie pour démontrer les dangers de l’accord transatlantique TAFTA prévu entre les USA et l’Union Européenne:

«La Russie et la Chine ont attiré des partisans dans leur camp dans le but de défendre les intérêts des Etats qui ne font pas partie des coalitions et des unions occidentales. Moscou et Pékin étaient d’ailleurs les initiateurs de l’OCS et des BRICS. Dans ces organisations, les membres ne dépendent pas les uns des autres, et leur coopération est tout à fait réelle.

Les États-Unis et l'Europe cherchent à instaurer leur contrôle sur tous les marchés, que cela soient des marchés financiers, des marchés d’écoulement des marchandises, et des marchés du travail. Grâce à ce contrôle, les pays occidentaux arrivent à tirer un bénéfice maximal pour eux-mêmes. Ils utilisent pour y parvenir la pression politique, en spéculant les principes de la démocratie et des droits de l’Homme. Et tous les moyens sont bons pour que les pays occidentaux y parviennent : le contrôle ou les manipulations. Si certains capitulent face à une telle pression, l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) et l’alliance Brésil-Russie-Inde-Chine Afrique du Sud (BRICS) ne veulent pas capituler.

« L’objectif des BRICS et de l’OCS est de renforcer l’influence des pays-membres de ces organisation sur l’arène internationale en contrepoids à la politique hégémonique de l’Europe et des Etats-Unis » explique Nikolaï Mironov, directeur général de l’Institut des projets régionaux prioritaires. « En se rendant compte de cela, les pays se réunissent pour garantir leurs intérêts et le respect des règles du jeu, notamment en ce qui concerne la concurrence globale. Les relations entre les pays qui font partie des BRICS ou de l'OCS ne portent pas de caractère politique, à la différence des unions construites entre les pays européens. Nous menons des transactions commerciales, nous interagissons les uns avec les autres, mais nous ne réalisons jamais ensemble des missions politiques. De ce point de vue, ces alliances sont beaucoup plus utiles pour la Russie ».

Du point de vue géographique, l’OCS et les BRICS représentent près de la moitié de la planète.

« Les BRICS, c’est la concentration de l'Orient global face à l’Occident global, car cette union inclut des pays de quatre continents », commente Gleb Ivachentsov, directeur adjoint du Centre d'études russe de l'APEC à l'Académie russe de l'économie nationale. « Quant à l’Organisation de coopération de Shanghai, c’est une percée sur le territoire de l’Asie, qui s’étend du Nord au Sud. Outre ses six membres, l’OCS inclut aussi des pays-observateurs – l’Inde, le Pakistan, la Mongolie et l’Iran. Il n’est pas exclu que ces pays puissent également rejoindre l’organisation à l’avenir. Ainsi, l’OCS aura la forme d’un arc sur le continent asiatique, regroupant la plus large partie de l’humanité ».

Craignant le renforcement de l’OCS et des BRICS, les Etats-Unis sont en train de promouvoir un pacte commercial transatlantique qui devrait réunir l’Amérique et l’Europe au sein d’un seul marché libre. Mais cela risque de porter atteinte aux producteurs européens. On voit donc clairement qui va contrôler ce marché « libre ». Un autre projet des États-Unis - un accord commercial transpacifique, a pour objectif de rendre l’Asie dépendante de l’Amérique. Ces tentatives des Etats-Unis ne sont pas très bien vues par d’autres acteurs mondiaux. On peut donc affirmer avec assurance que les organisations comme l'OCS et BRICS auront une longue vie. »
--------------

Les récents événements provoqués par les producteurs légumiers et fruitiers, mais aussi les dégâts collatéraux provoqués dans l’industrie de transformation agro-alimentaire, suite à l’embargo européen contre la Russie qui a répliqué par un embargo, ne sont donc que la pointe de l’iceberg et la situation risque de se dégrader rapidement si l’accord TAFTA était signé entre les USA et l’Union Européenne.

Aussi, si les abattoirs GAD ont suivi les DOUX, la saignée n’est pas terminée car d’autres entreprises de ce secteur exportateur, vont rapidement être menacées, notamment les entreprises dont les propriétaires sont issus des pays des BRICS ou de l’OCS, les antonymes commerciaux et d’échanges au FMI et de l’OMC.

En effet, une entreprise comme MOY PARK, qui fournit la viande de poulet pour les Mc DO, est la propriété de capitalistes brésiliens, et rappelons que quelques abattoirs et usines de conditionnement du groupe DOUX, aujourd’hui fermés avec ses milliers de salariés, avaient failli être rachetés par des Iraniens, la France ayant mis un veto (caché) de principe en affirmant que le projet de rachat n’avait pas abouti.

Aussi, on peut clairement se demander aujourd’hui si l’épisode « crise de la viande de cheval » qui a généré des milliers de chômeurs, n’est pas un autre coup monté pour affaiblir cette filière des plats cuisinés, importante en France.

Les impérialismes occidentaux sont en perpétuelle concurrence depuis de début du 20ème siècle mais ils sont aujourd’hui dans l’obligation de créer de nouvelles alliances. La première alliance entre capitalismes concurrents fut la création de l’Union Européenne et son élargissement vers l’est, la seconde est désormais la création du grand marché TAFTA et son élargissement vers l’ouest.

En effet, les décolonisations arrachées par les peuples opprimés portent aujourd’hui leurs effets sur l’économie mondiale, et les tigres de papier occidentaux qui durant des siècles avaient spolié les terres conquises et pillé les matières premières, sont aujourd’hui menacés par des grandes nations qu’ils avaient mis sous tutelle en employant la force et la terreur.

Ceci explique en partie la présence massive des armées néocoloniales françaises et l’arrivée de contingents étasuniens dans divers pays d’Afrique sous prétexte de la lutte contre le terrorisme (qu’ils ont eux-mêmes créé) et de protection des populations du virus Ebola (qu’ils ont 'peut-être' eux-mêmes créé).

Mais en fait, et c’est gros comme un nez au milieu d’un visage, il s’agit pour l’UE-USA de contrôler aussi le sud et le Proche et Moyen-Orient. Et de là on comprend pourquoi les guerres en Irak puis en Lybie, et l’élimination physique de Saddam Hussein et de Mouammar Kadhafi, pourquoi les printemps arabes et l’acharnement contre Bachar al Assad, pourquoi les menaces qui pèsent sur l’Iran mais aussi sur l’Egypte et le Liban… et bien sur l’Algérie confrontée à un embryon de renaissance du terrorisme islamique dans ce pays.

La stratégie est d’une part de miner le commerce exponentielle entre plusieurs pays africains et la Chine qui se fait sous forme d’échanges divers et variés, et de l’autre de maîtriser les pays sous tutelle financière, donc politique, du FMI et de l’OMC, et de la BE, qui seraient attirés par le modèle des BRICS et de l’OCS, afin de développer leurs nations et de les libérer des entraves dont les clés sont toujours dans les mains des ex colonisateurs.

Nous avons bien à faire à une stratégie impérialiste de conservation de la maîtrise des monopoles et de leur concentration, destinée à contrôler la planète pour le profit d’une poignée de parasites, et l’accord TAFTA fait partie de cette stratégie géopolitique.

Puisqu’après avoir été contrarié par la révolution de 1917 en Russie, puis par la défaite du nazisme contre l’Union Soviétique en 1945, puis par la révolution chinoise en 1949 pour ensuite être confrontés aux guerres d’indépendance nationale en Afrique, en Amérique du Sud, centrale et caribéennes, et en Asie, et malgré la chute de l’URSS et du camp socialiste en Europe… l’occident impérialiste est aujourd’hui confronté donc de fait contrarié par la création des BRICS qui vont s’étendre sur des milliards d’habitants considérés par les Chicago Boys, comme des marchés potentiels sources de profits… c’est-à-dire que l’espace vital de l’impérialisme occidental se réduit, donc que son influence va se réduire, donc qu’il est menacé… et que donc il va se défendre avec ses armes que sont les guerres et les chaos, avec la terreur !

Lénine dans « Impérialisme stade suprême du capitalisme » rappelait l’analyse théorique et historique de Marx qui montrait que la libre concurrence engendrait une concentration de la production, donc la concentration des profits, laquelle, arrivée à un certain degré de développement, conduit au monopole…une théorie pleinement vérifiée aujourd’hui, près de 150 ans après son écriture achevée.

Mais les faits sont têtus, cette concentration monopolistique produit une concurrence exacerbée entre capitalistes eux-mêmes, donc le renforcement de l’antagonisme entre capital et travail, c’est-à-dire un affrontement de classes entre celui qui spolie la plus-value pour agrandir ses profits et celui qui est dépossédé du fruit de son labeur, d’où la création organisée du chômage (l’armée de réserve disait Marx), d’où le renforcement des thèses chauvines et xénophobes portées par des partis néofascistes et racistes, pour faire s’opposer travailleurs entre eux-mêmes et faire baisser le coût du travail sans faire baisser les marges… et là on comprend mieux pourquoi l’ANI, pourquoi le Pacte de Responsabilité, pourquoi le chaos.

Et s’il était signé, l’accord TAFTA soutenu par la France, apportera des nouvelles normes « sanitaires » chimiques, contraignantes et antagoniques avec nos cultures et traditions, et le linceul qui servira à couvrir le cercueil de nos droits et conquis sociaux arrachés pas à pas depuis plus d’un siècle… tant sur les salaires que sur la protection sociale, la santé, l’énergie, l’eau et l’éducation, la liberté… Le danger est immense !

Cercle Ouvrier du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais

Le 29 septembre 2014

Commenter cet article