Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

Réflexion de Fidel sur les tensions entre la Corée du nord et les Etats-unis: « Le devoir d'éviter une guerre en Corée »

fidel-nikita.jpg

------

Le devoir d'éviter une guerre en Corée

Il y a quelques jours, j'évoquai les grands défis auxquels est confronté aujourd'hui l'humanité. La vie intelligente est apparue sur notre planète il y a près de 200 000 ans, à moins de que de nouvelles découvertes nous démontrent le contraire.


Il ne faut pas confondre l'existence de la vie intelligence avec l'existence de la vie, qui, à partir de ses formes élémentaires dans notre système solaire, est apparue il y a plusieurs millions d'années.

 

Il existe un nombre pratiquement infini de formes de vies. Dans les travaux complexes des scientifiques les plus éminents de notre planète, a déjà été conçue l'idée de reproduire les sons qui ont accompagné le Big Bang, la grande explosion qui eut lieu il y a plus de 13,7 milliards d'années.

 

Cette introduction serait trop longue si elle n’expliquait pas toute la gravité d'un faut aussi incroyable qu'absurde, la situation actuelle dans la péninsule de Corée, dans un espace où se trouvent près de 5 des 7 milliards de personnes qui habitent actuellement la planète.

 

Il s'agit d'un des périls les plus graves de guerre nucléaire depuis la crise d'Octobre en 1962 autour de Cuba, il y a 50 ans.

 

En 1950, commençait une guerre qui a coûté des millions de vies. Cinq ans auparavant, deux bombes atomiques explosaient sur les villes laissées sans défense d'Hiroshima et Nagazaki, tuant et irradiant en quelques minutes des centaines de milliers de personnes.

 

Dans la péninsule coréenne, le général Douglas McArthur voulait employer les armes atomiques contre la République populaire démocratique de Corée. Même Harry Truman ne se l'est même pas permis.


Selon les estimations, la République populaire de Chine a perdu un million de soldats courageux pour empêcher qu'une armée ennemie ne s'installe à la frontière. L'URSS, de son côté, a livré des armes, un soutien aérien, une aide technologique et économique.


J'eus l'honneur de connaître Kim Il Sung, une figure historique, remarquablement courageuse et révolutionnaire.


Si une guerre venait désormais à éclater, les peuples des deux parties de la Péninsule seraient terriblement sacrifiés, sans aucun bénéfice pour l'un d'entre eux. La République populaire démocratique de Corée, qui fut toujours un pays ami de Cuba, comme Cuba le fut toujours avec elle et continuera à l'être.


Désormais qu'elle a prouvé l'état de ses progrès techniques et scientifiques, nous lui rappelons ses devoirs envers les pays qui ont été ses grands amis, et il ne serait pas juste d'oublier qu'une telle guerre toucherait de façon très particulière plus de 70% de la population de la planète.


Si un conflit de cette nature venait à éclater, le gouvernement de Barack Obama, dans son second mandat, serait enterré par un déluge d'images qui le présenteraient comme le plus sinistre personnage de l'histoire des États-Unis. Le devoir d'éviter la guerre est également le sien et celui du peuple américain.

 

Traduction JC


Source:Solidarité Internationale PCF 

Commenter cet article