Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

comite-base

« Votre gouvernement a laissé les barjots du syndicat communiste détruire les emplois » vient d’écrire Maurice Taylor, le fabuleux patron de la firme étasunienne de pneus, Titan, au ministre franchouillard qui a dit: « inévitable est la fermeture de l’usine PSA à Aulnay-sous-Bois » (RTL le 05 février 2013)
Beaucoup diront dans nos média « Taylor provocateur ! » alors que c’est la nature même du capitalisme qui éclate au grand jour une fois de plus, au moment où il se sent en perdition à cause de la crise qu’il a lui-même enfantée, et que c’est la réalité des patrons des grandes firmes et des monopoles qui n’hésitent jamais à détruire et à provoquer la classe des travailleurs… car ils ne peuvent pas dire qu’ils ne connaissent pas les conditions d’exploitation.
Alors n’hésitons plus à rappeler ce qu’écrivait Karl Marx dans Le Capital : «Le capital a horreur de l’absence de profit. Quand il flaire un bénéfice raisonnable, le capital devient hardi. A 20% il devient enthousiaste. A 50% il est téméraire. A 100% il foule au pied toutes les lois humaines et à 300% il ne recule devant aucun crime ».
Rappelons aussi ce qu’avait dit le milliardaire étasunien Warren Buffett : « Il y a une lutte des classes aux Etats-Unis, bien sûr, mais c'est ma classe, la classe des riches qui mène la lutte. Et nous gagnons » (interview sur CNN le 25 mai 2005 et New York Times du 26 novembre 2006)
Et les travailleurs diront « salaud ... de patron ! »… Et certes ils auront raison, mille fois raison. Mais le pire des mépris de notre classe sociale à son encontre serait de lui dire « merci Maurice ! » - « merci Maurice pour cet éloge aux barjots communistes du syndicalisme de classe et de masse »… et sic à Jérôme Cahuzac : « La lutte des classes… Vous, vous y croyez toujours et moi je n'y ai jamais cru » ( 08 janvier 2013 France 2)
En effet, quand Maurice Taylor provoque avec ses propos offensants pour nous mais objectivement sincères sur : « le coût de la main d’oeuvre en Chine à 1 euro de l’heure », sur « le syndicalisme communiste », sur « le nombre d’heures de travail » ou quand il dit : « quand j’ai visité l’usine j’ai remarqué que les ouvriers travaillaient, aussi bien qu’ailleurs, pendant trois heures, mais après, le reste du temps, ils avaient leur pause d’une heure et puis ils bavardaient, ils glandaient »c’est une propagande inespérée pour ceux qui veulent se débarrasser, comme nous, du capitalisme.
Avec de tels propos, qui résonnent dans nos têtes de travailleurs comme des insultes, Maurice Taylor permet de dévoiler au grand jour, pour celle et ceux qui ont été lobotomisés par les média et trahis par des syndicats jaunes, quelle est la véritable nature du capitalisme.
Maurice Taylor dit tout haut qu’il est prêt à tout et au pire pour exploiter les peuples travailleurs et les broyer avec leur syndicat. Mais c’est du bonheur en boîte, il nous offre une tribune gratuite pour montrer aux travailleurs d’ici et du monde, que Classe Ouvrière de France, cosmopolite, si elle est unie et organisée dans un syndicalisme de lutte de classes, a cette capacité de faire peur aux capitalistes qui ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent et quand ils veulent, sans qu’il n’y ait un affrontement direct avec les travailleurs.
Quand Maurice Taylor renchérit en disant : « Vous allez finir comme la Grèce, c’est une question de temps » et ajoutant comme pour en remettre une couche : « le meilleur lieu de production en Europe, c’est l’Angleterre, eux ils font le boulot, et ils n’ont pas d’imbéciles au gouvernement ni de syndicats barjots », il nous ouvre les esprits et les portes de la compréhension sur le modèle politique qui nous pend au nez si nous entrons dans la compromission avec le capitalisme, et si les travailleurs laissent faire pour devenir un peuple de précaires et de pauvres.
Aussi, Maurice Taylor, plus que 1000 discours, nous éclaire sur ce que le gouvernement à la tête de la France entend mettre en place sur demande patronale et avec la bénédiction des syndicats jaunes, avec le projet de transposition de l’Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013, dans une Loi rétrograde qui ne sert que les intérêts des capitalistes et les demandes des actionnaires en attente de nouveaux juteux et prodigieux bénéfices.
Cellule Ouvrière du Bassin Minier Ouest du Pas de Calais
comibase@gmail.com

Commenter cet article

Txakal 23/02/2013 14:47


En guise de commentaire et pour résumer ma philosophie politique, permettez-moi de dire : "MORT AUX CONS!". Comme disent les cathos "Amen! (qu'il en soit ainsi, dans la langue des mécréants de la
Gaule).

Diablo 23/02/2013 16:34



Vaste programme !