Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

Unité dans nos rangs pas avec les méprisants

Délégation PS au Congrès du PCF : le numéro 2 du parti et député de Seine-Maritime, Guillaume Bachelay; le député de Haute-Garonne et responsable des élections au PS, Christophe Borgel; et Luc Carvounas, sénateur du Val-de-Marne et chargé chez les socialistes des relations avec les autres formations politiques.
-----------
«On va voir Jean-Luc?» lance d’un coup Bachelay. Avec Borgel, suivis des journalistes, les voilà près d’une table fournies en macarons auprès de leur ancien camarade. «Je les connais d’avant et de pendant et dans les luttes je les ai vus tous les deux», souligne Mélenchon. «Celui-là je l’ai vu à Sanofi», dit-il à l’adresse de Borgel, «celui-là à Petroplus», pour Bachelay. «On est ensemble dans les luttes, poursuit le député européen. Vous voyez, je fais aussi des compliments!» Réponse cinglante de Borgel: «C’est bien de le reconnaître». Mélenchon reprend: «On a un désaccord sur la façon de faire. Pour l’instant les électeurs leur ont donné raison.» Bachelay du tac au tac : «C’est bien qu’on le note tous». Puis, cherchant un satisfecit de ses anciens camarades, Mélenchon leur lance, en souriant: «Mais je n’ai pas démérité (…) je me suis pas mal débrouillé», en référence à ses 11,1% au premier tour de la présidentielle. Borgel, acide: «Oui, et à la fin on a gagné».
----------
Voilà un extrait de l’article paru dans le journal Libération, intitulé : « Au congrès du PCF, les socialistes prennent leurs aises », sur le comportement de trois personnalités du PS qui se sont rendues le vendredi 7 février au Congrès du PCF, avec la ferme intention de titiller Mélenchon devant ses camarades du Front de Gauche…
Ceci démontre la nature du Parti Socialiste et soulève plusieurs questions.
1) 80% des membres du gouvernement se rendent au congrès du Medef mais le PS envoie 3 sous-fifres à celui du PC.
2) Le PS est inquiet pour les prochaines échéances électorales de 2014 (municipales et européennes)
3) Le Front de Gauche cause un sérieux problème au gouvernement.
4) Le mépris du PS pour les 4 millions d’électeurs du Front de Gauche qui ont reportés leurs voix sur Hollande
A l’intérieur et à l’extérieur du PCF, des positions s’affichent contre le Front de Gauche en agitant le spectre de la dissolution du PC et la création d’un nouveau parti à la Die Linke, alors que même Mélenchon a exclu cette possibilité dans un article en 2012. Taper sur le Front de Gauche pour le briser, est-ce une manoeuvre opportuniste pour apporter des preuves de bonne élève au PS dans le cadre des alliances pour les prochaines élections, ou est-ce une tactique organisée par un front sectaire, chauvin et puriste, se revendiquant du marxisme mais avec une touche grossissante de Trotskysme ?
Aussi, avoir une position critique de l’orientation droitière (adoptée majoritairement) de la direction du PCF, est un point de vue honorable qui se défend, mais se positionner carrément contre l’union des forces et d’actions au sein d’un Front de Gauche pour combattre le capitalisme, le patronat et les partis à sa solde, avec la seule force des Communistes, revient à vouloir détruire le Parti Communiste plutôt que de le renforcer pour changer son orientation, même si certains pensent qu’il faudrait construire un nouveau parti communiste comme la LCR a tenté de le faire avec le NPA.
Alors soit on est complétement dehors pour construire complétement à côté, une autre force politique communiste moins droitière, en sachant qu’il existe déjà des dizaines de structures, soit on reste au PC pour tenter de changer son orientation… Mais tout ceci est bien trop politicien pour que les masses y trouvent leur intérêt…
Mais il y a aussi la solution qui consiste à travailler politiquement sur des bases de classe concrètes pour créer l’union de lutte et l’unité d’action dans l’intérêt des masses populaires fragilisées par la crise du capital, pour renforcer encore le Front de Gauche et bâtir pas à pas un véritable Front Populaire antilibérale et anticapitaliste… c’est la position politique de la Cellule Ouvrière du Bassin Minier Ouest du Pas de Calais

Cellule Ouvrière

du Bassin Minier Ouest

du Pas-de-Calais

 

comibase@gmail.com

 

 

Commenter cet article

Serge des bois 10/02/2013 16:14


L'analyse de nos camarades de la cellule ouvrière ouvre une proposition qui mérite d'être approfondie : 


"Mais il y a aussi la solution qui consiste à travailler politiquement sur des bases de classe concrètes pour créer l'union de lutte et l'unité d'action dans l'intérêt des masses populaires
fragilisées par la crise du capital, pour renforcer encre le Front de Gauche et bâtir pas à pas un véritable Front Populaire antilibéral et anticapitaliste ..."


Est-on plus efficace dans une des nombreuses organisations qui se réfèrent au communisme, ou à l'intérieur du PCF pour faire bouger les choses ? C'est une question que je me suis posée et que je
me pose encore, en ayant tout de même pris la décision de ré-adhérer en 2013.


A quoi servirait un nouveau parti quand il suffirait que tous ceux qui râlent dehors rejoignent les cellules pour en animer l'action et les ré-orienter ? Trop de camarades à la base ne bougent
pas et se contentent de suivre ce qui vient d'en haut, tout en restant profondément attachés au parti et à son histoire (la preuve, Hue a échoué malgré tout dans sa tentative et a dû quitter le
navire ...).


Rien n'est simple, le mouvement communiste est traversé par des courants dont les points de fracture sont divers et variés.  De la référence au marxisme, au léninisme, à l'héritage, en
passant par l'Europe, l'Euro, le Front de gauche, le PGE, etc ..., autant de points, autant de désaccords, et pas seulement entre adhérents ou non, mais aussi dans le parti (voir les 4 textes du
congrès) ainsi que dans chacune des organisations créées par des ex membres.


Et ça ne serait rien si ne venaient s'y greffer les ambitions personnelles de bon nombre de ceux qui sont à l'origine de la création de tel ou tel groupe dont on cherche souvent en vain ce qui
les empêche de fusionner, s'ils n'étaient guidés que par l'intérêt de la classe ouvrière ...


Cet amer constat pour dire qu'il me semble hautement illusoire d'espérer unir le peuple sur un objectif commun, quand ceux qui se prétendent animés du même objectif : la création d'une société
sans classes, c'est à dire le communisme, s'entredéchirent continuellement et sont incapables de s'entendre, pire de s'écouter !


Cette réflexion émane d'un militant de base qui ne cherche rien d'autre que de voir ceux qui ont lutté ensemble pendant des années contre l'ennemi commun : le capital, retrouver assez de bon sens
pour en revenir à l'essentiel, sans acrimonie.


Fraternellement

Diablo 10/02/2013 16:56



Merci Serge des Bois pour tes contributions qui aident à la réflexion et au débat. Je te confirme que tu peux m'adresser si tu le souhaites, une "tribune
libre" qui rendra sans doute ton point de vue encore plus accessible aux lecteurs.


Dernière chose: peux-tu me donner ton avis sur la nouvelle présentation (et le nouveau nom) du
blog?


Amitiés,


Diablo