Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

turquie-carte1

R.T. Erdogan vient d'être élu président de la Turquie avec 52 % des voix. Il est présenté comme un islamo-conservateur. Le scrutin a été marqué par une abstention record de 25% dans un pays où le taux de participation est habituellement élevé (89% aux municipales de mars dernier).


La situation politique en Turquie est importante car ce pays de 76 millions d'habitants avec un PIB de 1358 Milliards de dollars, (quinzième puissance mondiale), joue un rôle majeur dans la région.

 

Sa structure économique a très largement évoluée ces dix dernières années, elle est devenue un pays industriel largement urbanisé avec un niveau d'éducation élevé.


Son industrie s’est développée, de grandes entreprises comme Renault, Volkswagen…y produisent une partie de leur fabrication.


La classe ouvrière turque a grandi et mène des combats difficiles dans un contexte de répression particulièrement féroce. Chacun se souvient de la répression sanglante des manifestations de la place Taksim l’été dernier Ces changements économiques s'opèrent sous la houlette d’un gouvernement entièrement dévoué aux forces du capital. Le soutien politique au parti d’Erdogan vient essentiellement de la bourgeoisie et des couches sociales qui ont profité des effets positifs de la croissance économique.


Le pouvoir joue  aussi sur la carte religieuse pour rassembler des fractions des couches populaires, en particulier rurales, qui sont bousculées par les changements économiques et des modifications du mode de vie.


Si la question de l'adhésion à l'Union Européenne reste posée, la Turquie a déjà intégré l'espace économique de l'UE et l'essentiel de ses règles, en particulier dans le domaine des privatisations.


Au plan international et de la défense, la Turquie qui est membre de l'OTAN, entend jouer sa partition dans l'espace post-soviétique turcophone mais aussi au proche et moyen Orient. Elle participe activement à  l'intervention militaire impérialiste contre la Syrie et voit d'un mauvais œil la tentative américaine de constituer une entité politique dans le Kurdistan irakien.


La Turquie entretient des relations nouvelles avec la Russie et les BRICS dont elle souhaite rejoindre le mouvement pour légitimer son rôle de puissance régionale.


Dans la guerre impérialiste que mène Israël contre la Palestine, l'attitude de la Turquie est pour le moins ambiguë. Formellement, elle déplore l'agression israélienne sans pour autant se ranger auprès du peuple palestinien. Il est vrai que son affiliation à l'OTAN la range de facto dans le camp impérialiste israélo-américain.


Erdogan veut modifier la constitution du pays pour renforcer ses pouvoirs… ça promet de beaux jours pour le peuple.


SOURCE:

www.sitecommunistes.org

Commenter cet article